Vie communautaire et thérapie psychospirituelle

Avec son mari et ses deux enfants, Myriam a appartenu à la communauté des Béatitudes durant trois ans. Ce mouvement attire de nouveaux adeptes en proposant une thérapie psychospirituelle. Myriam, infirmière en psychiatrie à été séduite par cette proposition jusqu’à ce qu’elle réalise à quel point cette pratique l’a isolée de sa famille.

Lire la suite

Les Béatitudes en question

Les permanents et bénévoles des différentes ADFI le savent bien, depuis plusieurs années, les appels se multiplient : « Connaissez-vous un groupe, les Béatitudes, ils ont un chef, dénommé le berger, ils vivent bizarrement… ».Jusquelà, rien à redire, mais voilà que la conversation se poursuit : « ma fille a rejoint la communauté, je ne peux plus la voir » ; ou bien : « j’en faisais partie, j’en suis sorti, voilà comment ça se passe, voilà ce que j’ai subi pendant toutes ces années »; une épouse : « mon mari, après un stage dans la communauté, était méconnaissable mentalement, mes quatre enfants et moi avons dû nous sauver, il avait détecté Satan en nous car nous ne voulions pas nous convertir, et par ce fait, il fallait nous détruire… »

Lire la suite

Béatitudes : ce qui inquiète

Emissions de télévision, livre, procès, il aura fallu cette médiatisation pour que, se sentant interpellée, la Communauté des Béatitudes publie un communiqué (relayé par la Conférence des évêques de France). Au delà des faits graves concernant trois personnes, dont le fondateur et son premier successeur, elle reconnaît des dérives, et parmi celles-ci des « pratiques psycho-spirituelles mal équilibrées »…