Observer pour comprendre

Observer quoi ? Il est important, avant tout, d’observer les signes qui traduisent un changement dans les attitudes et le comportement de la personne. Il ne s’agit pas pour autant de formuler un diagnostic à partir d’une grille normative et infaillible définissant un profil type de l’adepte. Chaque individu est unique et nous envoie des signaux qui lui sont propres. Ainsi, la conjonction d’indices significatifs nous permettra d’apprécier relativement les modifications du comportement par rapport à l’image antérieure que nous avons de la personne. C’est donc à un ensemble de manifestations que l’on s’attachera pour apprécier l’importance et le sens de l’évolution du sujet.

Lire la suite

La sortie de secte

Les différents cas de sortie de secte relatés montrent tout d’abord que, comme toute autre personne, l’adepte d’une secte est dans une situation unique et présente un caractère propre. Il importe donc de respecter son libre arbitre.

On peut distinguer essentiellement deux types de sortie de secte : la sortie volontaire ou l’exclusion par la secte.
 

Lire la suite

La relation gourou-disciple

Pour l’auteur, les notions d’endoctrinement et de charisme ne sont pas suffisantes pour expliquer que certains se ruinent ou même laissent leur vie dans l’aventure sectaire. Elle pense qu’il y a rencontre, dans la plupart des cas, entre les besoins inconscients du leader et ceux des adeptes.
Lire la suite

La régression intellectuelle au centre de la manipulation mentale

La plupart des personnes qui approchent de près ou de loin le phénomène sectaire ne manquent pas de s’étonner de la crédulité induite sur les adeptes. Souvent, ceux qui ont connu ces derniers avant qu’ils ne soient séduits par les propositions des gourous ou de leur porte-parole, sont stupéfaits de les voir adopter un discours simplificateur d’où est éliminé tout esprit critique. La surprise est d’autant plus accentuée que souvent ces personnes n’étaient pas antérieurement démunies intellectuellement, comme en témoigne le statut social de certains : membres du corps médical ou paramédical, enseignants, universitaires, cadres d’entreprise etc.
Lire la suite

La manipulation mentale en psychologie sociale

Les recherches théoriques sur la psychologie de la soumission appartiennent à des courants de pensée différents et se sont beaucoup développées, aux Etats-Unis notamment, depuis plusieurs décennies. Deux français, chercheurs en psychologie sociale et professeurs d’université, Robert-Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois, ont tenté d’en faire la synthèse.

Lire la suite

Pourquoi entre-t-on dans une secte ?

La rencontre sectaire

Attiré par un groupe parce qu’il répond à certains espoirs : un futur adepte n’entre pas par hasard dans une secte. Ni plus faible, ni plus immature, ni plus déséquilibré que les autres, un futur adepte est un sujet ayant des désirs et des fantasmes conscients et inconscients et des aspirations à satisfaire.

Lire la suite

Que sait-on de ? Le Mouvement Raëlien

Mouvement ufologique créé dans les années 1970 en France par Claude Vorilhon, dit Raël. Ce dernier aurait rencontré des extraterrestres, les Elohims, qui l’auraient amené à bord de leur soucoupe volante afin de lui révéler la « Vérité ».

Raël serait le fils de Yavhé, demi-frère de Jésus et de Bouddha, le « messager » venu sur terre pour diffuser le message des Elohims et préparer leur arrivée, notamment par la construction d’une ambassade.
Parvenus au sommet de l’évolution technologique, les Elohims auraient découvert le secret de la vie éternelle et du bonheur ; ils auraient créé les êtres humains en laboratoire il y a 25 000 ans. Mais ceux-ci, découvrant à leur tour la science, en auraient fait mauvais usage (la bombe atomique, par exemple) et seraient sur le point de s’auto-détruire au cours d’une guerre nucléaire. Les Elohims auraient donc envoyé Raël pour sauver l’humanité.

Dans le futur, grâce au clonage, les humains ne mourront plus. Lorsque leur corps ne sera plus en état de fonctionner, le contenu de leur cerveau pourra être téléchargé dans des ordinateurs et transféré dans une nouvelle enveloppe charnelle créée par clonage. Les êtres humains n’auront plus besoin de travailler car ils auront à leur service des robots biologiques programmés pour être de « nouveaux esclaves ». Raël prône la géniocratie, un système de gouvernement mondial basé sur le coefficient intellectuel :  » Ne seront éligibles à quelque poste public que ce soit, que les individus ayant un coefficient intellectuel supérieur de 50 % à la moyenne et ne pourront être électeurs que ceux ayant un coefficient intellectuel supérieur de 10 % à la moyenne « .
Bien que Raël promette la vie éternelle, tous les humains ne pourront y accéder. Un jury, composé par des « Eternels », aura seul le droit de décider qui mérite l’éternité.

La sexualité joue un rôle important. Les raëliens se retrouvent régulièrement pour des stages d’éveil au cours desquels ils pratiquent la « médiation sensuelle », conduisant à l’éveil de l’esprit par l’éveil du corps et permettant de se mettre en harmonie avec l’infini.
Cette grande liberté sexuelle pose problème au niveau des mineurs, les écrits de Raël insistant à plusieurs reprises sur l’importance de l’initiation sexuelle des enfants. En France, plusieurs adeptes ont été condamnés pour abus sur mineurs.

Le recrutement se fait lors de « cafés-féminité », de conférences sur les crops circle, les extra terrestres… Les adeptes sont également très présents lors des gay pride, des défilés pour la défenses des minorités.
En décembre 2002, Clonaid, une filiale du mouvement, a créé la polémique en annonçant la naissance du premier bébé cloné, nommé Eve. Un bébé qu’on ne vît jamais mais qui donna au mouvement raëlien une large audience médiatique.

Le siège du mouvement est installé à Ufoland, au Canada. Depuis 2006, il semblerait que le mouvement se soit recentré sur l’Europe, en particulier sur la Suisse et l’Espagne. Raël a également investi l’Afrique, où les activités de prosélytisme sont intenses. Le mouvement a d’ailleurs acheté un terrain nommé « Elohika », au Burkina Faso, où sont organisés des stages de méditation sensuelle ouverts aux moins de 18 ans.
Afin de financer le mouvement les adeptes doivent verser 10 % de leur salaire annuel (auquel il faut ajouter le coût des stages et des conférences qui ont lieu hors de France). Cet argent doit servir à construire l’ambassade future mais également à financer les différentes activités du prophète (telle la course automobile, par le biais de la Raël Team).

Lire la suite