Un thérapeute condamné

L’ancien psychothérapeute nantais qui pratiquait entre 2005 et 2007 une « rééducation sexuelle » de ses patientes par auto-hypnose et se livrait à des attouchements, a été condamné fin janvier 2011, par le tribunal de Nantes, à deux ans de prison dont six mois ferme et à une mise à l’épreuve. [Il est en outre inscrit au fichier des délinquants sexuels].
Lire la suite

Un pseudo-thérapeute condamné

Du 10 au 13 avril 2002, Benoît Yang Ting, 77 ans, était jugé avec son épouse au tribunal correctionnel de Paris. Deux anciens patients, qui s’étaient portés partie civile, les accusaient de les avoir mentalement manipulés en employant la méthode des « faux souvenirs induits » et de leur avoir soutiré des milliers d’euros.
Lire la suite