Le négationnisme, première théorie du complot ?

« Avec la mort de Robert Faurisson, c’est l’idéologue du négationnisme français qui disparaît ». Les Idées Claires, programme hebdomadaire produit par France Culture et France info destiné à lutter contre les désordres de l’information, des infox, fake news et autres idées reçues, a brillamment traité le sujet du négationnisme devenu le premier des complots contemporains.

Valérie Igounet, historienne et directrice adjointe de Conspiracy Watch, spécialiste du négationnisme et de l’extrême-droite en France le confirme : « c’est la première théorie du complot puisqu’elle apparaît trois ans après la fin du génocide juif c’est-à-dire en 1948, l’année de la création d’Israël ». Pour les négationnistes, les Juifs ont fait croire à leur extermination pour créer l’Etat d’Israël.

La thèse de Faurisson consistant à nier l’extermination des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale n’est pas morte avec lui pour autant. Robert Faurisson est parvenu à médiatiser sa thèse négationniste grâce, notamment au journal Le Monde ou à des personnalités comme Jean-Gabriel Cohn-Bendit.

Alors que les historiens ou les scientifiques amassent des documents et les font parler, les négationnistes (comme tous les théoriciens du complot) trient sur le volet documents et témoignages qui corroborent ce qu’ils veulent faire entendre.

Deux mères arrêtées pour kidnapping et maltraitance sur enfants

Deux femmes appartenant à une communauté juive extrémiste ont été arrêtées pour avoir soustrait huit de leurs enfants à leurs pères qui en avaient la garde exclusive et pour maltraitance à leur égard. Elles appartiendraient à la secte Shahalim basée à Jérusalem et à Beit Shemesh. Lire la suite

Un gourou polygame maintenu en prison

Goel Ratzon a été condamné en 2014 à trente ans d’emprisonnement, par la cour du district de Tel Aviv, pour viols, relations sexuelles avec mineures, attentats à la pudeur et fraudes. Le 18 juillet dernier, la Cour suprême a rejeté l’appel de ce gourou polygame qui demandait la révision de son procès de 2014.

Lire la suite

Israël / Les législateurs appellent à la création d’une loi

Actuellement les sectes sont légales en Israël et il n’existe aucune loi qui permette aux autorités de poursuivre les dirigeants en justice. Selon un rapport établi l’an dernier, environ 80 groupes en Israël peuvent être qualifiés de sectes. Le rapport précise en outre que des milliers de personnes ont choisi d’adopter les croyances d’un groupe particulier et vivent leur vie selon les principes dictés par un seul leader.
Lire la suite