Une chaine de restaurant fondée par un groupe sectaire

Un restaurant végan parisien est l’un des nombreux établissements de la chaîne internationale Loving Hut appartenant à Maitre Suprême Ching Hai. S’appuyant sur un article rédigé par l’UNADFI1, le journal en ligne Ulyces est allé tester les plats de ce restaurant et a mené une enquête sur le groupe caché derrière cette chaîne de restaurant.

Maitre Suprême Ching Hai est à la tête d’un groupe qui porte son nom, l’Association Internationale du Maitre Suprême Ching Hai. Selon les sources, on compterait entre 20 000 et 500 000 membres. Elle enseigne un style de méditation (la méthode Quan Yin) comprenant des méditations sur la « Lumière intérieure et le Son intérieur ».

La gourelle souhaite que tous les restaurants appliquent sa philosophie qu’elle exprime à travers son propre média, une chaîne de télévision, diffusée notamment dans tous les restaurants. Sont retransmis des discours de la gourelle et des programmes sur l’écologie et le véganisme.

Pour la politologue britannique Patricia Thornton, l’Association Internationale du Maitre Suprême Ching Hai peut être considérée comme une « cybersecte » qui assure sa promotion, son recrutement et son financement par l’intermédiaire d’Internet.

(Sources : Ulyces, Novembre 2017)

1. Lire sur le site de l’UNADFI, Une secte derrière une chaîne de restaurants : https://www.unadfi.org/groupe-et-mouvance/une-secte-derriere-une-chaine-de-restaurants