Les faces cachées du yoga et de la méditation

Depuis quelques années, yoga et méditation occupent une place de plus en plus prépondérante dans les médias et dans la vie des Français. Cette propension à se développer s’apparente à un phénomène de mode dont on peine à déterminer, du moins en apparence, les causes, les origines et les éventuelles conséquences. Cet article a pour objectif de présenter les pratiques de méditation et de yoga telles que l’Unadfi les rencontre, à savoir dans un contexte sectaire.

En effet, même si ces deux pratiques sont indubitablement inoffensives en elles-mêmes et exercées, la plupart du temps, dans de bonnes conditions, force est de constater qu’elles peuvent aussi être des portes d’entrée efficaces vers des mouvements à caractère sectaire. Ceci tient entre autres à une surmédiatisation et à une « sur-appréciation » de ces disciplines qui sous-entend une totale innocuité.

Pourtant cet engouement a permis à certains groupes, connus de longue date et cités dès 1995 dans un rapport parlementaire, de survivre voire revivre.

Nous verrons aussi comment, sous l’influence occidentale, le yoga et la méditation issus de religions orientales sont devenues des pratiques de développement personnel, prétendument dépossédées de toute religiosité. (…)

Lire la suite en pdf 

Extraits du dossier conçu par le Centre de documentation de l’UNADFI, dont la version intégrale sera disponible sur le site de l’association à partir du 15 janvier :

https://www.unadfi.org/domaines-infiltration/sante-bien-etre/meditation-et-yoga

Lire le PDF : «Les faces cachées du yoga et de la méditation»