L’ostracisme – Une odieuse pratique de conditionnement

Journaliste free-lance et écrivain, Achille Aveta a vécu 23 ans dans la filiale italienne des Témoins de Jéhovah avant d’en être excommunié par le « comité judiciaire » pour « apostasie ».

Depuis lors, il a analysé la doctrine et les règlements internes du mouvement, publié des ouvrages sur le sujet, et traduit en italien des ouvrages américains.

Ce texte est le résumé de son intervention lors du colloque de la FECRIS[1], « Les abus récurrents des sectes : témoignages et preuves », à Varsovie le 7 mai 2011.
 

Lire la suite

Une nantaise sur le terrain de la justice

Fatiha Wycisk n’a pas vu sa fille depuis trois ans car à 18 ans, cette dernière a rejoint les Témoins de Jéhovah. De 1975 à 1985, Fatiha a fait elle-même partie de l’organisation. Rentrée à 15 ans, elle s’y était très impliquée avant de prendre conscience de son endoctrinement et d’en partir.
Lire la suite

Foi contre loi

Témoin de Jehovah, une adolescente de 15 ans refuse de recevoir les transfusions sanguines nécessaires pour traiter la maladie de Crohn dont elle souffre. Dès avril dernier, elle avait refusé une transfusion avec l’accord de ses parents. Un juge avait alors ordonné aux Services à l’Enfance et à la Famille de prodiguer tous les soins nécessaires sans son consentement ou celui de ses parents.
Lire la suite

Que sait-on de ? Les Témoins de Jéhovah

Mouvement religieux apocalyptique, millénariste et fondamentaliste. D’origine adventiste, les Témoins de Jéhovah ont été créés aux Etats-Unis dans les années 1880, sous le nom d’ « Etudiants de la Bible », par un homme d’affaire Charles Taze Russel qui, persuadé que le retour du Christ était proche s’est consacré à cette annonce, notamment par la diffusion du périodique « La Tour de Garde » (Watch Tower). Traduit en plus de 100 langues, ce périodique reste aujourd’hui le mode de diffusion principal de la pensée jéhoviste.
Lire la suite

Construction d’une nouvelle salle du Royaume

A Saint Genix sur Guiers (73), bourg de 2.200 habitants, le maire s’est résigné à accueillir une salle du Royaume de 200 places. La construction avait failli ne pas voir le jour car la mairie avait décidé de préempter le terrain il y a trois ans pour construire une piscine. Mais ce projet « est tombé à l’eau ».
Lire la suite