Nouveau procès pour OKC

Dans le courant du mois de février 2020, un nouveau procès contre la communauté bouddhiste Ogyen Kunzang Choling (OKC) s’est ouvert devant la cour d’appel de Liège. Pour rappel, les faits reprochés à la communauté et à son leader Robert Spatz sont : escroquerie, prise d’otages d’enfants, abus sexuels, infraction à la législation du travail et blanchiment d’argent. Lors de ce procès seront également jugés l’épouse du dirigeant, Olga de Strigwesky, et une personne morale l’ASBL OKC. Lire la suite

L’éducation au sein d’OKC

Avec les témoignages de deux ex-adeptes, Vice est revenu sur l’emprise exercée par Robert Spatz, leader d’Ogyen Kuzant Chöling (OKC). Leurs récits apportent aussi un éclairage sur le déroulement du procès qui devrait connaitre un nouveau dénouement le 22 mai 2019. Lire la suite

L’affaire OKC en cassation

Le parquet général s’est pourvu en cassation contre l’arrêt de la cour d’appel de Bruxelles qui, le 18 septembre dernier, avait prononcé l’acquittement pour vices de procédure. La cour de cassation devra examiner d’ici au début de l’année 2019 un dossier d’une vingtaine de pages.

Lire la suite

Les poursuites déclarées irrecevables

La 16e chambre de la cour d’appel de Bruxelles a déclaré les poursuites irrecevables dans le dossier OKC1, communauté bouddhiste répertoriée comme secte. Plusieurs de ses dirigeants étaient poursuivis pour des faits d’escroquerie, prise d’otages d’enfants, abus sexuels, infraction à la législation du travail et blanchiment d’argent. Lire la suite

Jugement en appel d’OKC

Après trois mois d’audience, l’avocat général de la cour d’appel de Bruxelles a requis une peine minimum de quatre ans de prison à l’encontre de Robert Spatz, leader d’OKC1, confirmant ainsi la peine infligée en première instance. Il est poursuivi pour des faits de viols, d’escroquerie et de blanchiment d’argent. La décision sera rendue en septembre prochain.

Lire la suite

OKC, une communauté bouddhiste en procès

Le 4 janvier 2016 s’ouvrait, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, le procès de la secte Ogyen Kunzang Chöling (OKC)1. Après une instruction de 18 ans, le fondateur, Robert Spatz, principal inculpé, et dix autres personnes physiques et morales ont comparu pour escroquerie, extorsions, fraudes, faux et usage de faux, séquestrations, tortures corporelles, viols et abus sexuels sur mineures. Alors que la défense invoque l’absence de preuves, les témoignages de jeunes adultes nés dans la secte ont incité d’anciens adeptes à se joindre aux parties civiles. Le jugement est attendu le 15 septembre prochain.

Lire la suite