À voir

Colonia, film de Florian Gallenberger, sorti en salle le 20 juillet 2016

Florian Gallenberger déterre le passé de la Colonia Dignidad, secte dirigée par un ancien nazi pédophile, Paul Schäefer, dans le Chili de Pinochet.

Lire la suite

Mise à disposition des archives

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a annoncé la mise à disposition des archives sur la Colonia Dignidad, enclave du Chili fondée par un ancien nazi, dans laquelle des enfants furent victimes de tortures et d’abus sexuels. Ces archives concernent la période de 1986 à 1996 – les précédentes étant déjà dans le domaine public – réduisant ainsi de dix ans le délai de protection (30 ans).

Lire la suite

Les victimes de la Colonia Dignidad réclament réparation

Winfried Hempel est une victime de la Colonia Dignidad, secte chilienne fondée par un ancien nazi, qui derrière un aspect de village familial idyllique cachait un lieu de torture et d’abus sexuels. Devenu avocat, Winfried Hempel est chargé par 120 autres victimes d’une plainte collective réclamant des indemnités à l’État chilien pour avoir permis l’existence « d’une des sectes les plus dangereuses de l’histoire de l’humanité » et à l’État allemand pour ne pas avoir porté secours à ses ressortissants.

Lire la suite

Deux membres de l’organisation condamnés pour enlèvements

Un tribunal chilien a condamné Kurt Schnellenkamp et Gerhard Mücke, deux membres allemands de la Colonia Dignidad, et un ancien agent des services secrets chiliens, Fernando Gomez Segovia, à cinq ans de prison pour leur rôle dans l’enlèvement de 50 personnes en 1975. Ces personnes avaient été emmenées dans l’enclave germanophone de la Colonia, située au sud du Chili, dans le cadre d’une opération menée conjointement par les agents de renseignement du général Augusto Pinochet et par des membres de la Colonia.

Lire la suite

Colonia Dignidad : Gourou tortionnaire et pédophile

Depuis plus de quarante ans, le Chili héberge une secte connue sous le nom de Colonia Dignidad ou Villa Baviera. Au premier abord, il s’agit d’une « société de bienfaisance », tirant ses revenus du travail agricole. Elle abrite un hôpital qui offre des soins gratuits à la population locale et une école prenant en charge les orphelins et les enfants défavorisés. Mais derrière cette image idyllique se cache une autre réalité bien plus sombre. Celle d’une enclave totalitaire, dirigée par un gourou tortionnaire et pédophile, ayant prospéré loin des regards indiscrets grâce à sa collaboration active avec le dictateur Augusto Pinochet.
Lire la suite