L’avenir du Brésil aux mains des évangéliques ?

59% des brésiliens ont accordé leur confiance à Jair Bolsonaro en lui permettant d’accéder à la présidence de leur pays. A l’évidence, ce candidat d’extrême droite a été en partie porté par les églises évangéliques qui représentent aujourd’hui 29% de la population. 72,5% d’entre leurs membres auraient voté pour lui.

La presse internationale s’interroge sur cette déferlante évangélique et sa forte influence sur les fidèles. Autre observateur, Lamia Oualalou, auteure de Jésus t’aime ! La déferlante évangélique a tenté d’expliquer comment ces différentes églises ont pu gagner la confiance des Brésiliens au point d’avoir permis à un candidat d’extrême droite d’accéder au pouvoir.

Les évangéliques à la conquête du Brésil

Pays rural, le Brésil est devenu en près de quarante ans un pays citadin entrainant une transformation sociale et sociologique. L’État et l’Église catholique (alors majoritaire dans le paysage religieux), peinant à s’adapter à cette métamorphose, ont progressivement quitté les quartiers populaires : d’un côté l’Etat disparaissait en même temps que l’économie produisait plus de précarité, de l’autre, l’Église catholique désertait les zones pauvres suite à une décision politique du pape Jean-Paul II opposé au bloc communiste et défavorable à la théologie de la libération.(…)

Lire la suite en pdf

Lire le PDF : «L’avenir du Brésil aux mains des évangéliques»