Un homme prétend ne plus manger depuis près de huit ans

Un nantais, Henri Monfort, 57 ans, sévit sur une vidéo visible sur plusieurs sites internet, déclarant que, depuis huit ans, il ne se nourrit exclusivement de nourriture liquide et de « prana » (en résumé : d’air et de lumière), suivant en cela les recommandations de Jasmuheen, chantre australienne du respirianisme qui prétend pratiquer un jeûne total depuis 1993 et « avoir modifié son ADN pour rendre la nourriture encore plus inutile ».
Lire la suite

Lumière dangereuse

Un documentaire sur le respirianisme, intitulé « Am Anfang war das Licht » et traduit en français par « Lumière », vient d’être réalisé par l’autrichien Peter Straubinger. Selon « Sciences et Avenir », le réalisateur tente de faire «gober» aux spectateurs le respirianisme, une doctrine New-Age, d’inspiration orientale, dont les adeptes prétendent vivre sans eau et sans nourriture.

« Une fable qui pourrait faire sourire » si ce mouvement n’avait pas provoqué le décès de plusieurs adeptes en Ecosse, en Allemagne et en Australie.

Verity Linn, une australienne de 49 ans a ainsi été retrouvée morte alors qu’elle suivait le « régime » respirianiste de 21 jours préconisé par l’australienne Ellen Greve, alias Jasmuheen. Le processus à suivre consiste en un jeûne « extrême et dangereux » qui doit être pratiqué dans l’isolement total et qui conduit à « un état supérieur permettant de pouvoir vivre de lumière ». Cette lumière, appelée aussi Prana ou encore Chi, « serait une sorte d’énergie vitale omniprésente qu’il suffirait d’apprendre à capter pour se débarrasser de toute contingence alimentaire ».

Une doctrine que prétend démontrer « scientifiquement » P.A. Straubinger dans son documentaire en s’appuyant sur une pseudo-expérience menée en Inde en avril 2010 sur le yogi Prahlad Jani, un octogénaire indien « qui jure n’avoir rien avalé depuis plus de 60 ans ». Une équipe de médecins du Sterling Hospital d’Ahmedabad, dirigée par le docteur Sudhir V. Shah, s’est proposée de l’observer en l’isolant dans une chambre, sans eau ni nourriture et sous le regard d’une caméra. Très vite, une association rationaliste indienne a crié au canular mais ses représentants n’ont pas été autorisés à assister à l’expérience.

Relevons que le docteur Sudhir V. Shah qui dirige l’expérience sur le yogi, est loin d’être neutre dans cette affaire. Il est un adepte zélé du Jaïnisme, une religion importante en Inde et dans laquelle le « Prana » est une notion centrale…

Rappelons enfin que la prêtresse du respirianisme, Jasmuheen, avait, elle-même participé à une expérience similaire pour une émission australienne, « 60 Minutes ». Mais au bout de quatre jours, le tournage avait été interrompu car son état de santé avait été « jugé inquiétant par le médecin qui la suivait ».

Le respirianisme peut «s’avérer dangereux»

Contrairement à de nombreuses croyances, le jeûne « ne présente aucune vertu en particulier purificatrice ». Il n’est pas recommandé et peut même « s’avérer dangereux » avertit Véronique Coxam, directrice de recherche à l’INRA de Clermont-Ferrand, spécialiste de nutrition humaine.

Source : Sciences et Avenir.fr, 15.12.2010

Depuis sa sortie en Autriche et en Allemagne, le film a fait quelque 200.000 entrées. Selon le distributeur suisse, Xenix Films à Zurich, les suisses romands verront la version française dès la mi-février. En Suisse, le Centre intercantonal d’information sur les croyances (CIC) à Genève suit d’évolution du respirianisme. Brigitte Knobel, la directrice du CIC déclare qu’il s’agit d’une pratique ascétique extrême et un danger évident pour la santé…
(Source : Le Matin, Eric Felley, 29.12.2010)

 

Lire la suite

Ukraine /  » Barbie prana « 

Alors qu’elle a déjà subi plusieurs interventions chirurgicales pour se transformer en Barbie (comme la poupée), la chanteuse et mannequin ukrainienne, Valerya Lukyanova, a décidé vouloir « vivre d’air et de lumière ». Elle a annoncé sur la toile être devenue une adepte du respirianisme et avoir arrêté de se nourrir depuis plusieurs semaines.
Lire la suite