Que sait-on de ? L’Eglise Universelle du Royaume de Dieu (EURD)

Mouvement religieux d’origine pentecôtiste fondé au Brésil en 1977 par Edir Macedo, un employé de la loterie nationale. La doctrine de l’Eglise Universelle du Royaume de Dieu s’articule essentiellement autour de deux notions : la guérison spirituelle et la théologie de la prospérité.


– La guérison spirituelle : La plupart des maux actuels (dépression, sida, chômage…) sont dus à des esprits malins mais grâce à un rituel spécifique, il est possible de les exorciser et de retrouver la santé.
– La théologie de la prospérité : « Donnez à Dieu et vous recevrez ». La pauvreté n’est pas une fatalité mais pour cela il faut faire savoir à Dieu que l’on est prêt à s’investir spirituellement et surtout « financièrement » pour réussir. Les adeptes sont donc fortement incités à faire des offrandes à l’EURD, dont certaines sont tarifés, afin de voir leurs vœux se réaliser.

Cette doctrine a séduit les brésiliens qui ont rapidement adhéré à cette église qui compte 2 millions de fidèles au Brésil, 7000 temples et 14000 pasteurs. Edir Macedo peut remplir à lui seul le plus grand stade du Brésil, en organisant des prêches aux allures de concert « mystico-pop » lors desquelles les adeptes assistent à des « guérisons divines ».
L’EURD aussi appelée l’Universal est devenue en 30 ans un véritable empire politico-financier. Sa richesse provient en grande partie des offrandes des adeptes, et de la dîme (1/10ème de leur salaire) à laquelle ils sont soumis.
Afin de propager sa doctrine et de s’assurer une audience nationale l’église a investi au Brésil dans les médias. Elle possède deux chaînes de télévision qui diffusent, entre autres, des émissions de téléréalité religieuses et 37 stations radio.
La « pieuvre », telle qu’est surnommée l’EURD, a étendu ses tentacules dans de nombreux secteurs d’activités économiques et financiers : assurances, bâtiment, informatique, sport (elle est propriétaire d’un club de foot). Elle est propriétaire d’une banque et de deux sociétés offshore ayant leurs sièges dans des paradis fiscaux.

Au Brésil, l’EURD est une force politique importante qui peut peser dans le processus électoral. En 2005, elle a fondé son propre parti, le Parti Municipalisé Rénovateur (PMR). Le ministre de la défense du président Lula durant sa dernière mandature était membre de ce parti. En 2005, l’EURD comptait parmi ses rangs 23 députés fédéraux et plusieurs dizaines de conseillers municipaux.

L’EURD est implantée dans 80 pays. En Europe, elle est particulièrement présente au Portugal. Elle connaît plus de difficultés en France où elle a vainement tenté de devenir propriétaire d’un ancien cinéma de Paris, la Scala, afin d’y construire un temple. Mais la mairie de Paris a refusé d’accorder le permis de construire.