Editorial

Devant cet inquiétant tableau, nous ne pouvons que nous réjouir que l’année 2007 ait été particulièrement riche des interventions de la FECRIS (Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information sur le Sectarisme) et de l’UNADFI, invités par des organismes européens. Nous rendons compte dans ce numéro de l’essentiel du contenu de certaines interventions :
Lire la suite

Lobbying de la CCDH auprès des parlementaires

Le 16 septembre 2008, le député Claude Bartelone a attiré l’attention de Mme la ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative « sur la campagne de lobbying contre les internements psychiatriques » menée auprès des parlementaires par la commission des citoyens pour les droits de l’homme (CCDH).
Lire la suite

Lobbying sectaire international et contre-pouvoirs

Nous devons considérer que les sectes sont des organisations à part entière. Lorsqu’un mouvement a une histoire vieille de plus de cinquante ans, il est illusoire de penser qu’il reste en retrait de la scène où s’exerce le pouvoir. Efficaces, les sectes savent se donner les moyens d’exister sur la scène politique et économique. Lire la suite

La Scientologie en Belgique

Lobbying

En achetant en 2003 le bâtiment situé au 91 rue de la Loi à Bruxelles, la Scientologie a voulu se donner le visage d’une organisation «caritative », et c’est sur trois étages qu’elle a installé son «Bureau Européen des Relations Publiques et des Droits de l’Homme», transférant ainsi son centre de Copenhague à Bruxelles. Seulement trois ans après, elle vient d’acheter d’autres bâtiments au 100, 101, 102 et 103 boulevard de Waterloo ! 7.000 m2 situés entre le Service public fédéral de Justice et le Palais de Justice. L’inauguration «en grande pompe » devrait se dérouler au mois d’octobre prochain. Cette implantation n’est que le premier acte pour tenter d’infiltrer les institutions européennes et elle essaie actuellement « de programmer une conférence sur les Droits de l’Homme» au Parlement européen qui demeure sa « cible suprême ». Les scientologues se doivent en effet « d’éduquer» la Commission et le Parlement Européen pour les « rallier à leur cause » et « en prendre le contrôle pour sauver la planète » !

Le deuxième acte des dirigeants scientologues vise à « créer dix missions et quinze groupes autour de la grande Eglise de Bruxelles » mais pour cette ambitieuse tâche, elle doit recruter de nouveaux adeptes. Et pour cause : en Belgique, le nombre des membres actifs ne se monterait qu’à 200! Des délégations étaient donc venues en renfort de Belgique, de France, d’Allemagne, de Hollande, du Luxembourg et de Suisse pour assister à une conférence de cadres européens de la secte et…pour s’entendre dire qu’ils étaient entrés « en guerre ». (…)

Lire la suite en pdf