Face à la justice

La victime est une personne qui subit un dommage du fait d’autrui. Elle pourra obtenir réparation soit par voie civile, soit par voie pénale. Cette dernière portant avant tout sur le dommage subi par la société.

Force est de constater que la victime de secte n’a pratiquement jamais recours à la justice, ni pendant sa période d’appartenance à la secte, ni après qu’elle s’en soit libérée. Elle semble paralysée par des raisons psychologiques.
Elle est confrontée à un mécanisme psychologique complexe mettant en jeu des réactions inconscientes qui vont :

Lire la suite

Procès en appel du Temple de l’Ordre Solaire

– Le Parquet général de Grenoble « a abandonné implicitement » l’accusation contre le chef d’orchestre, Michel Tabachnik, dans le procès de l’OTS qui examine sa responsabilité dans la mort de 16 membres de la secte, le 22 décembre 1995 dans le Vercors. Il est accusé de « participation à une association de malfaiteurs » et « d’avoir placé, par ses écrits, les futures victimes dans une dynamique mortifère ».
Lire la suite