Quand le « courant guérisseur » est préféré à la consultation médicale

Témoignage

Le Cercle des Amis de Bruno Gröning (CABG) affirme ne pas déconseiller le recours à la médecine et aux traitements « classiques ». Cependant les témoignages de réussite mettent souvent l’accent sur l’inefficacité du recours aux médicaments, ce qui peut faire naître le doute chez les adeptes.
Avec l’accord du Cercle Laïc pour la Prévention du Sectarisme (CLPS) qui l’a publié en ligne, nous proposons ici de larges extraits d’un témoignage qui illustre cette attitude ambiguë et aurait pu très mal se terminer. Bien que conscients du danger, pour certains, les participants se sont sentis incapables de s’opposer à la responsable du groupe.

« J’ai fait partie d’une communauté du Cercle des Amis de Bruno Gröning pendant un peu plus d’une année. J’ai adhéré spontanément. En effet, j’étais seule, en mauvaise santé et déprimée. Et surtout j’avais d’atroces migraines dont je ne pouvais me faire quitte, même après avoir consulté généralistes et spécialistes. En un premier temps, j’ai aimé ces réunions qui nous rassemblaient toutes les trois semaines. En plus de l’espoir de guérir, j’y avais trouvé le lien social dont j’avais besoin.
Un jour – le 15 novembre 2012 -, il s’est passé un incident à notre soirée de communauté, qui me pousse à témoigner. Nous étions huit en tout, les membres habituels auxquels s’ajoutait notre guide de communauté et responsable nationale. (…)

Lire la suite en pdf

  • Auteur : Unadfi
Lire le PDF : «Quand le courant guérisseur est préféré à la consultation médicale-Témoignage»