Prison ferme pour la prêtresse vaudou

Mélite Jasmin a été condamnée le 3 juillet 2018 par la Cour d’appel de Versailles à quatre ans de prison dont deux avec sursis. La femme qui se prétendait prêtresse animiste et officiait comme voyante et guérisseuse était accusée d’abus de faiblesse sur personne en état de sujétion psychologique et d’actes de cruauté sur animaux.


Sa peine a été assortie d’une mise à l’épreuve de trois ans et d’une interdiction de rencontrer ses victimes. Elle a également été reconnue coupable de sévices sur animaux domestiques. Moins lourde qu’en première instance, sa peine est conforme au réquisitoire de l’avocat général.

Les douze victimes avaient en outre porté plainte contre le mari et les deux filles de la prêtresse. Ils ont été condamnés à deux ans de prison dont un avec sursis pour complicité et recel.

Les prévenus ont également été condamnés à verser plusieurs centaines de milliers d’euros de dédommagement à leurs victimes.

L’avocat de sept parties civiles est formel, « quasiment tous les critères d’une dérive sectaire » sont réunis : « rupture avec la famille », « perte de l’esprit critique », « engagement dans un processus d’endettement».

(Source : BFM TV 03.07.2018)

Lire sur le site de l’UNADFI :

Peines de prison requises pour la « prêtresse » vaudou et ses complices : https://www.unadfi.org/groupes-et-mouvances/peines-de-prison-requises-pour-la-pretresse-vaudou-et-ses-complices/

La prêtresse vaudou condamnée en première instance : https://www.unadfi.org/groupes-et-mouvances/la-pretresse-vaudou-condamnee-en-premiere-instance/?

La prêtresse et ses complices condamnés : https://www.unadfi.org/groupes-et-mouvances/la-pretresse-et-ses-complices-condamnes/