La tentation évangélique

On estime le nombre d’évangéliques dans le monde à 500 millions dont 200 millions de pentecôtistes et charismatiques (approche miraculeuse de la foi) et 200 millions de  » piétistes orthodoxes  » (ascétisme chrétien, lecture littérale de la bible).


« Dans certaines sociétés, le développement de ces mouvements correspond à une aspiration à la démocratie. Le religieux permet de contourner des systèmes verrouillés « .
Toutefois, ces mouvements  » portent un risque de populisme et de simplisme avec un fort contrôle social et des effets d’enfermement, voire de dérives sectaires, comme dans le cas du charismatisme  » troisième vague « . Dans ce mouvement, en développement depuis les années 1980, est mise en avant une vision manichéenne selon laquelle  » le diable est partout « . Il faut  » désinfecter  » des territoires par la prière. Cette logique de combat suppose un chef, un  » prophète  » autoproclamé. «

Source : Interview de Sébastien Fath – Le Monde – 03.06.2007