La star du yoga devant la justice

En 40 ans, Bikram Choudhury a attiré à lui des millions d’adeptes, bâti un empire international basé à Los Angeles et amassé une fortune grâce au yoga. Il a inventé le Bikram Yoga, un moyen censé guérir des maux, acquérir une bonne santé et parvenir à une vie meilleure et plus paisible. Mais plusieurs femmes sont venues ternir son image en montrant le côté sombre de la star internationale du yoga. Il a été condamné pour harcèlement moral et sexuel et devra verser 6,47 millions de dollars de dommages et intérêts à ses quatre victimes.

L’avocate de l’une des victimes avait alerté la Cour et assuré que Bikram Choudhury était hors de contrôle, qu’il fallait le stopper car « il pense qu’il peut faire tout ce qu’il veut ». La victime, Minakshi Jafa-Bodden a affirmé avoir été incitée à quitter son emploi à New Delhi en 2011 pour prendre la tête du département juridique de la société de Bikram Choudhury. Ce dernier ne lui aurait pas versé le salaire convenu. Elle a déclaré qu’il avait créé un « environnement hypersexualisé, insultant et dégradant vis-à-vis des femmes ». Il lui demandait d’amener jeunes adeptes ou stagiaires à sa chambre d’hôtel ;
lorsqu’elle refusait, elle était victime de représailles.

Trois autres victimes, Larissa Anderson, Sarah Baughn et Dana McClellan ont déclaré que les adeptes de Choudhury lui vouaient une dévotion à caractère
sectaire qui lui a permis d’abuser de ses stagiaires. Ce dévouement, lié à la crainte d’être exclus de la communauté, a amené les victimes à garder le silence.
Les trois femmes avaient un passé douloureux. Elles avaient cru trouver un sauveur et étaient prêtes à ouvrir une succursale de Bikram Yoga.

En 2013, il avait échappé à la justice, le bureau du procureur estimant n’avoir pas suffisamment de preuves pour le poursuivre les plaintes de quatre femmes pour d’abus sexuels.
Selon une biographie publiée sur le site Web de son entreprise, Bikram Choudhury est né à Calcutta. Il aurait remporté son premier championnat national de yoga à l’âge de 13 ans. En 1971, il déménage à Beverly Hills et devient rapidement une figure éminente ayant popularisé le yoga aux États-Unis. Il se vante d’avoir été le yogi de Raquel Welch et de Quincy Jones, d’avoir guéri Richard Nixon d’une phlébite.

(Sources : Los Angeles Times, 19.01.2016 & Le Point, 27.01.2016)