Nouvelles mises en examen dans l’affaire des  » Reclus de Monflanquin «

A l’automne 2001, onze membres de la famille Védrines s’étaient coupés du monde sous l’influence d’un « gourou », Thierry Tilly. Reclus pendant huit ans, ils auront été dépouillés de tous leurs biens, « apparemment » au bénéfice de Thierry Tilly. Ce dernier, interpellé en Suisse en octobre 2009 et actuellement incarcéré à Bordeaux, est poursuivi pour escroqueries, abus de faiblesse, extorsion de fonds, séquestration avec actes de torture et de barbarie.


Deux autres arrestations ont eu lieu le 4 juin dernier : celle de Jacques Gonzales, président de la « Blue light foundation », fondation domiciliée au Québec (Canada), et d’un complice « qui pourrait avoir joué un rôle d’exécutant » dans cette affaire.

Selon le parquet de Bordeaux, une perquisition au domicile parisien de Jacques Gonzales, a permis de retrouver une somme de 120.000 euros ainsi que de nombreux objets et biens de grande valeur. Jacques Gonzales et son comparse ont été mis en examen pour « abus de faiblesse de personne en état de sujétion psychologique ou physique, d’extorsion, d’escroquerie et de blanchiment ».

Selon une source proche du dossier, Jacques Gonzales « était en relation étroite avec Thierry Tilly » qui se présentait comme « le fondé de pouvoir » de la « Blue light foundation ».

Source : www.la-croix.com/afp, 04.06.2010

Voir article précédent :  » Les reclus de Monflanquin «