Nouvel espoir pour la famille de Jeremiah Duggan

Après plusieurs années de lutte pour mettre à jour les réelles circonstances de la mort de son fils Jeremiah, Erica Duggan est relativement satisfaite du verdict énoncé le 22 mai 2015, à Londres, par le coroner Andrew Walker. Ses conclusions amènent à confirmer la possible implication du mouvement LaRouche dans le décès de Jeremiah et incitent l’Allemagne à reprendre l’enquête qui avait abouti à la thèse du suicide, thèse formellement contestée par l’entourage du jeune homme.

Le 27 mars 2003, Jeremiah Duggan, un jeune britannique de 22 ans a été retrouvé mort sur une autoroute près de Wiesbaden en Allemagne. La police allemande avait conclu à un suicide. Erica Duggan, la mère du jeune étudiant, persuadée que son fils n’avait pas pu mettre fin à ses jours et que l’enquête avait été bâclée, s’est battue pour que la vérité soit faite. Elle a sollicité la justice anglaise, lui demandant de déterminer les réelles circonstances du décès de Jeremiah et l’implication du mouvement de LaRouche dans la mort de son fils.
Le 22 juin 2010, répondant favorablement à Erica Duggan, la Haute Cour de Justice a demandé au coroner Andrew Walker d’ouvrir une enquête.

Enquête sur le mouvement de Lyndon LaRouche

Scotland Yard qualifie l’organisation de LaRouche de « secte politique avec des connexions sinistres et dangereuses », fondée sur les idées de l’américain Lyndon LaRouche, économiste, politique, candidat à la présidence des Etats-Unis à huit reprises. Il a également été condamné à quinze ans de prison en 1989 pour fraude et évasion fiscale.
Usant d’un double langage, l’organisation LaRouche cache son antisémitisme derrière le masque d’un parti de gauche antimilitariste.
Son réseau de militants est réparti principalement aux États-Unis, en Allemagne et en France. Le mouvement diffuse l’idée qu’une conspiration des Juifs, des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de la Russie est à l’origine de « ce monde malade ».

Enquête sur les circonstances de la mort de Jeremiah Duggan

Jeremiah a connu le groupe en France1, à Paris, convaincu qu’il rejoignait un mouvement de gauche. Il s’est rendu en Allemagne pour assister à une conférence de la jeunesse à l’Institut Schiller à Wiesbaden.
Les conducteurs des voitures responsables de la mort de Jeremiah ont dit que le jeune homme s’était jeté à l’avant du premier véhicule et avait été écrasé par le second. Mais le médecin légiste anglais réfute ce scénario : il pense qu’il s’agit d’une mise en scène, que Jeremiah est mort ailleurs et que son corps a été jeté sur la route. Pour preuve, il n’a été découvert aucune trace de sang, de peau ou de verre sur les deux voitures. La présence de résidus de sable sous les chaussures de Jeremiah et sur les deux voitures attesterait que le lieu du crime était ailleurs, dans une carrière ou sur un chantier.

Audition des témoins.

Catherine Picard, ancienne députée et experte sur les mouvements sectaires a expliqué comment l’organisation de LaRouche attirait les jeunes sous le masque d’un parti politique de gauche.. Il s’agit d’un mouvement à caractère sectaire qui exploite la vulnérabilité de certains jeunes sur lesquels il exerce de fortes pressions psychologiques.
Catherine Picard pense que Jeremiah Duggan était l’une de ses victimes. Il aurait été mis sous influence puis déstabilisé dès lors qu’il a avoué être juif et britannique.
Erica Duggan le confirme. Elle a expliqué à la Cour qu’elle avait parlé à son fils le matin même de sa mort. Il lui a alors confié avoir eu peur des propos antisémites entendus lors d’une conférence. D’autant que cette conférence se déroulait dans une atmosphère apocalyptique, six jours après le début de la guerre en Irak que l’organisation présentait comme le début de la troisième guerre mondiale. La famille pense que l’aveu de sa judaïté au sein de ce groupe lui a été fatal.
D’anciens membres ont appuyé ces accusations. L’un d’eux, Yves Messer, a expliqué que le groupe pratique le lavage de cerveau des jeunes, utilise des méthodes d’intimidation et participe à la propagation des théories conspirationnistes antisémites. Le groupe est également fortement antibritannique, affirmant que ce sont les anglais qui ont mis Hitler au pouvoir, que la monarchie et les services secrets britanniques sont derrière le commerce international de la drogue.

Dans son verdict, le coroner Andrew Walker conclut que plusieurs faits pouvaient avoir eu une incidence sur la mort de Jeremiah : sa participation à une conférence tenue par l’organisation LaRouche (organisation d’extrême droite), les méthodes de l’organisation pour recruter de jeunes gens, le contexte anxiogène lié à la politique internationale et le fait que Jeremiah ait admis qu’il était juif et britannique. Tous ces éléments peuvent l’avoir mis en danger au sein de l’organisation. Le coroner Walker s’interroge également sur des blessures, que l’enquête allemande n’a pas expliquées, suggérant que Jeremiah aurait pu avoir été mêlé à une altercation peu de temps avant sa mort. Il réfuterait par le fait la thèse du suicide.

Erica Duggan a déclaré que « la pression devait désormais être mise sur les autorités allemandes pour qu’elles reprennent l’enquête et qu’elles déterminent plus précisément le rôle de l’organisation LaRouche sur la mort de son fils ».

(Source : The Guardian, 21.05.2015 & International Business Times, 22.05.2015 & Ham and High, 30.05.2015)

(1) L’organisation LaRouche est présente en France à travers le mouvement « Solidarité et Progrès », dirigé par Jacques Cheminade.