La police brésilienne poursuit les charlatans

La police brésilienne vient d’ouvrir une enquête à l’encontre d’une Église évangélique de Porto Alegre, la Cathédrale globale de l’Esprit saint. Via les réseaux sociaux, cette Église invitait à participer à une cérémonie en ces termes : « Le pouvoir de Dieu contre le coronavirus. Venez parce qu’il y aura une onction avec de l’huile consacrée pendant le jeûne pour immuniser contre tout épidémie, virus ou maladie».

L’enquête vise à déterminer si les dirigeants religieux ont commis le délit de « charlatanisme » qui, selon la loi brésilienne, consiste à «inculquer ou annoncer la guérison par des moyens secrets ou infaillibles». Il est puni d’un an de prison »

Lors d’une interview dans la presse, Silvio Ribeiro, leader de l’église, a affirmé que son « intention avec cette brochure était d’apporter la foi, l’espérance et l’amour à tout le monde, rien d’autre ».

(Source : Notre Temps, 04.03.2020)

  • Auteur : Unadfi