L’Ordre des médecins contre l’auteur de la pétition antivaccination

Le président du Conseil national de l’Ordre des médecins, Patrick Bouet, a annoncé qu’il portait plainte devant la chambre disciplinaire de première instance de Languedoc Roussillon contre le professeur Henri Joyeux, à l’origine d’une pétition controversée sur les dangers de la vaccination qui a recueilli près de 680 000 signatures.

Dans sa pétition, le professeur Joyeux dénonce la pénurie de certains vaccins et accuse l’un d’eux, Infanrix Hexa, de contenir deux substances dangereuses, voire très dangereuses ».
L’Ordre dénonce les « propos outranciers » du médecin : « Les propos du Pr. Joyeux ne se fondent sur aucune preuve scientifique, voire alignent des contre-vérités, comme l’a rappelé l’Académie de médecine. La vaccination est un outil capital de santé publique. Il est dangereux et totalement irresponsable d’attiser les craintes à son sujet ». Patrick Bouet explique que l’Ordre « ne peut pas cautionner des dérives individuelles dans ce débat qui agite la société française, il faut apporter des faits scientifiques et pas des convictions individuelles ».
La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a critiqué l’initiative de ce médecin connu, selon elle, pour avoir « pris des positions rétrogrades sur toute une série de sujets ». Elle a rappelé que la responsabilité d’un médecin est de « rassurer, expliquer et non pas inquiéter et faire peur ».
Patrick Bouet estime enfin qu’on ne peut pas dire « n’importe quoi sur une action de santé publique qui a sauvé des vies ».

(Source : Le Monde & 20 minutes, 25.06.2015)

Qui est Henri Joyeux ?

Henri Joyeux est cancérologue et professeur de cancérologie à l’université de Montpellier. De 2001 à 2013, il fut le président de l’association « Familles de France ». Il est connu pour ses prises de positions sur un certain nombre de sujets comme la pilule, l’avortement, le mariage pour tous ou la famille.
Aujourd’hui à la retraite, il donne un grand nombre de conférences en France, où il se présente comme spécialiste de la nutrition, de l’alimentation et du cancer. Véritable maître à penser de la médecine naturelle, ses nombreux ouvrages, vidéos et conférences rencontrent un réel succès. Profitant de son aura et de son statut de cancérologue, il donne un grand nombre de conseils éloignés de la cancérologie : vie de famille, alimentation, sexe ou prévention du sida… Il recommande de manger plus sainement pour lutter contre certaines maladies notamment le cancer.
Il a également préfacé des ouvrages de ses amis Bruno Comby et Jean Seignalet. Tous deux ont prôné, dans les années 90, les principes nutritionnels de l’instinctothérapie. Cette pratique mentionnée dans le rapport parlementaire de 1995 prône « la suppression du tabou de l’inceste et de la pédophilie ». Guy-Claude Burger, son fondateur, sera condamné pour exercice illégal de la médecine, puis pour attouchements sur mineurs1.

(Source : L’Express, 11.06.2015 & L’Obs 25.06.2015)

(1) Lire sur le site de l’UNADFI, Que sait-on de ?… L’instinctothérapie : https://www.unadfi.org/domaines-infiltration/sante-bien-etre/pratiques-non-conventionnelles/que-sait-de-linstinctothérapie