Version imprimablePDF version

Un raid de la police dans les bureaux d’Aleph

La police japonaise a procédé à une fouille dans cinq bureaux appartenant à Aleph, le principal groupe qui a succédé à Aum. Le groupe aurait recueilli des dizaines de milliers de yens de frais d’adhésion d’une femme sans qu’elle ait rempli le moindre document légalement requis.


Ces dernières années, Aleph a vu son nombre d’adeptes en constante augmentation. La police japonaise pense que le groupe attire de plus en plus de jeunes adeptes en ne révélant jamais son caractère religieux ni ses liens avec le groupe terroriste Aum. Le mouvement organiserait des cours de yoga qui lui servirait de moyen de recrutement.


(Source : Japan Times, 13/11/2017)


Posté le 11 Décembre 2017

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 22 février 2018