Un Bouddha vivant en plein cœur de Taiwan

La police taiwanaise a procédé à l’arrestation de quatre dirigeants d’un groupe chinois, le Chemin sacré, et de son leader, une femme âgée de 61 ans, surnommée Lin, qui prétend être l’incarnation de Bouddha. Les policiers ont ainsi pu mettre en sécurité dix-neuf membres destinés à être torturés. Ces interpellations font suite au décès d’une jeune femme battue à mort par des adeptes.

Ce sont les parents de la victime qui ont porté plainte soupçonnant le groupe d’avoir torturé leur fille à mort.

Lin recrutait des adeptes depuis 2009. Elle leur promettait de purifier leurs âmes. Une fois enrôlés, les membres du Chemin sacré étaient encouragés à recruter à leur tour parmi les membres de leur famille. Cent personnes âgées de 2 à 80 ans constitueraient aujourd’hui le groupe.

L’enquête a montré que des dizaines de membres de la secte, dont une fillette de deux ans, ont été battus et blessés sous les ordres de Lin. Elle demandait aux membres de se surveiller mutuellement. Les réfractaires étaient retenus en captivité et torturés. Outre les sévices corporels, ils avaient l’interdiction de se laver, de manger et devaient se lier les mains et les pieds.

(Source : Taiwan News, 25.09.2019)