Le New Age

Né à la fin du XIXe siècle le New Age (le terme francophone de Nouvel Âge est semble-t-il moins utilisé) paraît appartenir au passé. Difficile à définir, il est souvent associé, à tort, au mouvement hippie. Il est vrai que ses origines et ses croyances sont complexes. De cette complexité naît l’incompréhension voire le désintérêt du grand public. La faible couverture médiatique du sujet en est une illustration. Force est de constater cependant que le plus grand nombre ne possède pas toujours les références pour repérer et évaluer les risques sectaires inhérents au New Age… qui a pourtant fait de nombreuses victimes et est l’objet de la majorité des appels enregistrés par l’UNADFI et son réseau.

Définition

Le courant de pensée New Age est un syncrétisme scientifico-religieux ayant annoncé, au début du XXe siècle, un grand bouleversement de la société : l’entrée dans l’ère du Verseau. Selon les new agers, ce « changement de paradigme » tient à la fois de la volonté de chacun, par le développement personnel (sa transformation personnelle), et de l’inéluctable, par un déterminisme astrologique.
L’objectif du New Age est de transformer l’homme, de le formater pour l’intégrer à un Tout, un Groupe capable de s’interconnecter avec Gaïa (la Terre mère), avec le Visible et l’Invisible. Pour ce faire l’homme ne doit plus se fier à ses connaissances mais à son instinct ; il doit aussi se débarrasser de ses ennemis que sont la science, la médecine, la raison, le politique… (…)

Lire la suite en pdf

Lire le PDF : «Le New Age»