Version imprimablePDF version

Transfusion autorisée

Un juge de la Cour Supérieure du Québec a autorisé un hôpital montréalais à pratiquer des transfusions sanguines sur une jeune adolescente Témoin de Jéhovah, malgré son refus.


La jeune fille de quatorze ans atteinte d’un lymphome hodgkinien, une forme de cancer qui touche les globules blancs, devait être traitée par chimiothérapie associée à une transfusion sanguine. Cependant, selon les principes jéhovistes elle a exprimé son refus et demandé à ce que son choix soit respecté.


L’hôpital a décidé de demander l’autorisation de procéder aux transfusions sans son consentement. En effet, selon la loi, un mineur de plus de quatorze ans peut refuser certains soins mais l’autorisation du tribunal est nécessaire dans le cas où les parents ou un hôpital décident de les administrer.


Le juge a opté pour l’obligation légale de protection des enfants au détriment de son autonomie. L’adolescente montre sa mécompréhension de la mort en en parlant de façon désincarnée avec un langage automatique et machinal.


En 2009, la Cour suprême avait émis un arrêt décisif sur le fait qu’une personne mineure devait avoir la possibilité de prendre des décisions d’ordre médical tout en laissant à la justice la possibilité d’intervenir lorsqu’une vie humaine est en danger.


(Sources : La Presse.ca, 20/09/2017 & CTV News, 21/09/2017)


Posté le 11 Octobre 2017

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 novembre 2017