Emprise mentale

Posté le 10 juillet 2017

Les adeptes de Papa Sané jugés

Le 22 juin 2017, au tribunal correctionnel de Saint-Pierre (La Réunion), comparaissaient trois femmes adeptes du groupe fondé par Papa Sané1. Elles étaient accusées d’organisation illégale d’une manifestation sur la voie publique en octobre 2015. Le tribunal a requis à leur encontre une amende symbolique de 500 euros.


Pour rappel, ces femmes avaient organisé un sit-in devant la gendarmerie de Saint-Louis pour réclamer la libération de leur gourou et de sa femme.


Posté le 10 juillet 2017

Les faux souvenirs, un phénomène sous-estimé

Le 23 mai dernier, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Catherine Phanekam, une kinésithérapeute auto proclamée psychothérapeute. Elle était accusée d’abus de faiblesse et de mise en état de sujétion d’autrui. Ses victimes l’accusent de leur avoir induit de faux souvenirs afin de les éloigner de leurs familles et ainsi les maintenir sous son influence.


Posté le 04 juillet 2017

Comment des enfants de sectes parviennent à survivre par eux-mêmes dans le « monde extérieur »

Professeur émérite de sociologie de l’université de Chico (Californie), Janja Lalich est engagée depuis longtemps dans la recherche sur les organisations sectaires et a déjà publié plusieurs livres sur ce sujet. Lors de la conférence de la FECRIS « Femmes dans les sectes, Gourous et victimes », le 21 mai 2016, à Sofia (Bulgarie), J. Lalich a présenté les premiers résultats d’une étude portant sur les enfants nés, ou éduqués depuis leur très jeune âge, dans des sectes.


Posté le 04 juillet 2017

Une enfance Témoin de Jéhovah

Eduquée dès son plus jeune âge pour devenir un parfait « Témoin de Jéhovah », C.B est sortie de ce mouvement peu avant ses 15 ans, en même temps que sa soeur jumelle et leur petit frère de 11 ans, sur décision d’un juge aux affaires familiales. Elle a mis dix ans pour commencer à prendre sa vie en main.


Posté le 14 juin 2017

Condamnation dans une affaire de faux souvenirs induits

Le 23 mai dernier, le tribunal correctionnel de Paris a reconnu Marie-Catherine Phanekam coupable d’abus de faiblesse1. Elle est condamnée à un de prison avec sursis, 20 000 euros d’amendes et à verser 300 000 euros de dommages et intérêts aux victimes ou à leurs proches s’étant constitués parties civiles.


Posté le 13 juin 2017

Des experts réuni pour faire le point sur la FLDS

Une association de journalistes professionnels a réuni lors de sa conférence annuelle, en mars 2017, des experts et des ex-adeptes de l’Eglise fondamentaliste des Saints des derniers jours (FLDS), pour débattre du fonctionnement de la communauté et faire le point sur son activité dans l’ouest des États-Unis1.


Pages

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 23 août 2017