Ils étaient esclaves de leur école catholique

Deux anciennes responsables d’une école hôtelière catholique de l’Aisne, ainsi que l’association qui gère l’établissement, ont été mises en examen par une juge d’instruction parisienne pour « conditions de travail contraires à la dignité de la personne ». Une plainte avait été déposée en 2001 par une ancienne élève de l’école, qui dénonçait l’énorme charge de travaux domestiques effectuée par les élèves. Des tâches qui n’étaient pas rémunérées. L’élève stigmatise également le conditionnement psychologique mis en place par l’école via son enseignement religieux radical, qui avait été confié à des prêtres de l’Opus Dei.
Lire la suite