Reclus de Monflanquin : le tribunal de Bordeaux rend son verdict

Du 24 septembre au 5 octobre 2012, le procès en correctionnel de Thierry Tilly, 48 ans et de Jacques Gonzalez, 65 ans, soupçonnés d’avoir, de 2001 à 2009, dépouillé une famille d’aristocrates bordelais, les Védrines, s’était déroulé à Bordeaux. Le procureur avait alors requis la peine maximale de 10 ans contre Thierry Tilly et 5 ans, dont un an avec sursis, contre Jacques Gonzalez.
Lire la suite

 » Les reclus de Monflanquin « 

Thierry Tilly, 45 ans, soupçonné d’avoir exercé son emprise pendant presque dix ans sur onze membres de la famille de Védrines, a été mis en examen fin octobre par le juge bordelais Lorentz pour «escroqueries, abus de faiblesse, extorsion de fonds, séquestration avec actes de torture et barbarie ».

Lire la suite

L’UNADFI et le CCMM dénoncent le désengagement de l’Etat

Le 24 novembre 2009, la présidente de l’UNADFI, Catherine Picard, et le président du CCMM[Centre contre les manipulations mentales]], Jacques Miquel, avaient répondu à l’invitation de l’avocat bordelais, Me Daniel Picotin, président de l’antenne Aquitaine du CCMM et avocat représentant les parties civiles dans l’affaire des « reclus de Monflanquin ». A Bordeaux, les trois responsables ont dénoncé, au cours d’un point presse, le manque « d’outils juridiques » et le « désengagement de l’Etat ». Car, a expliqué Catherine Picard, la loi About-Picard contre l’abus de faiblesse, votée en 2001, n’est aujourd’hui plus suffisante pour lutter contre « les groupes importants ou les microstructures ».
Lire la suite