Spiritualités dévoyées

N° 140 - Janvier 2019

UNADFI



Effacer
UGS : BULLES-140 Catégorie :

Description

Méfiez vous des faux prophètes ! Ils sont parmi nous, annonçant le New Age, étonnant mélange de religion, d’ésotérisme, de philosophie orientale, de pseudo- science, d’écologie, de diététique, de psychologie, de thérapie » disait le philosophe
Michel Lacroix en 1995.

Aux « bâtisseurs » du New Age incombait « la tâche de préserver l’esprit de vérité et de renouveler la pensée des hommes, afin que l’humanité dispose d’un intellect stable, capable de méditation et de réceptivité, et qui lui permettra de reconnaître la prochaine révélation de la divinité ». (Marilyn Ferguson, in Les Enfants du Verseau, 1980)

Plus de vingt ans après, ces « bâtisseurs » prétendent répondre à de plus en plus de demandes, de nature existentielle, spirituelle, culturelle, idéologique et politique ou encore des demandes de thérapies alternatives et de nouvelles psychothérapies.
Mais loin de vouloir rendre l’individu autonome, leur projet vise à le « formater » par un enfermement dans un nombrilisme stérile et dans un fusionnel totalitaire.

Le New Age rejette la société et plus largement ce qui la constitue, induisant de nombreuses ruptures sociales et familiales, ses adeptes se révélant incapables d’échanger avec ceux qui ont une autre vision, indifférents au monde qui les entoure.

Faux prophètes aussi que ces « guérisseurs » qui affirment que seul Dieu (quel Dieu parmi de nombreuses propositions ?) peut tout guérir, y compris des maladies incurables, que seuls leur « pouvoir » ou les sources dont ils se réclament sont authentiques et efficaces, et que s’en éloigner aurait des conséquences fatales.

Au moment où nos sociétés traversent des situations difficiles, la tentation peut être grande de s’en remettre à des gourous ou faux prophètes. Mais le risque est grand pour les individus de perdre des chances, non seulement de guérir, mais aussi d’accéder à une réflexion personnelle et à l’autonomie. Le risque est grand aussi pour la société elle-même de perdre des citoyens concernés et solidaires.

Sommaire : 

  • Éditorial
  • L’éducation au risque du Nouvel Âge
  • Le Cercle des Amis de Bruno Gröning – Que sait-on de ?
  • Quand le « courant guérisseur» est préféré à la consultation médicale – Témoignage
  • Happycratie : comment l’industrie du bonheur a pris le contrôle de nos vies – Note de lecture
  • L’avenir du Brésil aux mains des évangéliques
  • Revue de presse
  • À signaler

Bulles N°140, décembre 2018

Informations complémentaires

Support

Format Imprimé, Format Numérique