Dieu est amour

Deux journalistes ont infiltré des groupes pratiquant des « thérapies de conversion». Basés en France, ces groupes visent à guérir les « homosexuels ».

Connaissant l’existence de ces « thérapies » aux Etats-Unis, les auteurs ont souhaité découvrir si des cas similaires existaient en France. Pour ce faire, ils ont infiltré l’association évangélique Torrents de vie1 et Courage, une association catholique crée en 2015 à la suite de la légalisation du mariage homosexuel. L’objectif de ces groupes est de reconduire les homosexuels vers une « saine homosexualité ». Dans une interview au micro de RTL, l’un des auteurs explique que ces groupes souhaitent « traiter » l’homosexualité à la fois par la prière et par des théories pseudo-psychologiques. Les groupes de guérison tentent de trouver un problème psychologique pour justifier cette « déviance » car ils considèrent l’homosexualité comme « une déviance psycho-spirituelle ». En France, les animateurs de ces thérapies évitent le terme de guérison mais préfèrent parler de « restauration » et de « retour sur soi-même » afin d’éviter d’être qualifiées d’homophobes.

Ces groupes agissent en France « en toute liberté, parfois même avec la bénédiction des autorités religieuses » comme l’indique la quatrième de couverture de l’ouvrage. Début septembre 2019 une mission parlementaire s’est penché sur le sujet et souhaite légiférer en 2020. Dans le cadre de cette future loi les deux auteurs de Dieu est amour vont être auditionnés à l’Assemblée Nationale.

(Sources : Éditeur & RTL, 08.10.2019 & Les Inrocks, 11.10.2019)

  • Auteur : ADÉNOR Jean-Loup, DE RAUGLAUDRE Timothée
  • Editeur : Flammarion
  • Date de publication : 14/11/2019