Trente ans dans un groupe apocalytique

Irène a été adepte d’un groupe apocalyptique basé non loin du désormais célèbre pic de Bugarach . Enfermée durant 30 ans dans une prison mentale, elle estime que le moins qu’elle puisse faire, c’est de témoigner pour que d’autres ne tombent pas dans un tel enfer.

Nous publions ici des extraits de son intervention lors du colloque organisé par la FECRIS, à Perpignan le 15 octobre 2012, complétés par quelques précisions qu’elle a livrées à la presse locale.

Rencontre avec son gourou

Irène a 20 ans lorsqu’elle rencontre son gourou pour la première fois. Elle le croise à Nice, dans la librairie ésotérique de son oncle. D’emblée, elle fait confiance à cet homme qui se présente comme un guérisseur-magnétiseur et
connaît la famille car sa mère a déjà fait appel à lui . Comme bien des jeunes à son âge, Irène est mal dans sa peau, fragilisée par une situation familiale pesante. Le guérisseur ne met pas longtemps à déceler ses failles. Très vite,
il prétend être un grand mage et avoir des dons. Il se prétend aussi maître spirituel. Il explique que les grandes Traditions religieuses et philosophiques parlent toutes d’un âge d’or perdu par la faute des hommes et qu’un jour surviendra l’apocalypse et une ère nouvelle. car le Monde, gouverné par le Mal, court à sa perte. (…)

Lire l’intégralité de l’article en pdf 

Lire le PDF : «Trente ans dans un groupe apocalyptique»