Enfants de sectes : la vie d’après 2ème partie

N° 149 - Juin 2021



Effacer
UGS : BULLES-149 Catégorie :

Description

Editorial

Pour les enfants nés dans des mouvements sectaires et devenus adultes, décider de quitter son environnement c’est entrer dans un monde inconnu et hostile. C’est attendre, consciemment ou non, d’être confronté à des valeurs différentes, à des codes différents. Une comparaison vient à l’esprit, suggérée par d’anciens adeptes, celle d’émigrés quittant leur pays pour une nouvelle contrée. Avec cependant un obstacle spécifique dans le cas d’un sortant de secte, c’est que le monde dans lequel il va devoir plonger n’est pas seulement différent de celui d’où il vient, il est inquiétant. Il lui a toujours été présenté comme hostile et dangereux, comme un monde à éviter.

Quelques paroles de ces ex-« enfants de secte » reprises dans ce numéro de BulleS permettront au lecteur de percevoir quelques-unes des difficultés qu’ils rencontrent pour s’intégrer, pour « vivre une vie normale » comme le dit l’un d’eux. Un point revient souvent dans les témoignages que nous recueillons, c’est le sentiment douloureux de ne pas réussir à faire comprendre ce qu’ils vivaient avant. Certains, nous le savons, sont découragés par ces obstacles qu’ils ressentent comme insurmontables et peuvent préférer retourner dans le mouvement, certes sectaire mais qu’ils connaissent ; d’autres malheureusement ne voient pas d’autre issue au dilemme « ne pas retourner – ne pas pouvoir s’intégrer » que de mettre fin à leurs jours.

La question des enfants dans les sectes n’est pas assez prise en compte, nous le répétons avec insistance. Ils sont, comme le dit la psychologue Sonya Jougla dans les pages qui suivent, « les grands oubliés de la société », et parfois même niés. La difficulté pour l‘entourage est que dénoncer la situation sectaire nuisible à l’enfant ne peut se faire sans mettre en cause les parents qui, sous emprise, l’ont rendu prisonnier du gourou qu’ils suivent. Mais si la société ne les prend pas en compte, si par ignorance des professionnels ne repèrent pas les maltraitances dont ils sont l’objet, qui protègera ces enfants placés sous la double emprise du gourou et des parents adeptes ?

Sommaire : 

  • Éditorial
  • Enfants de sectes – La vie d’après – La plongée dans le « monde »
  • Grandir dans une secte et en sortir – Interview
  • Les enfants de sectes : Maltraitances et abus sexuels
  • L’Anthroposophie à l’épreuve de la Covid-19
  • L’essentiel de l’actualité

Bulles N°149, mars 2021

Informations complémentaires

Support

Format Imprimé, Format Numérique