Un responsable de Vital Harmony toujours en activité

Déjà sous le coup de deux peines de prison, dont une de dix mois ferme, pour des faits de trafic d’influence, Jacques Michel Sordes sera prochainement convoqué par la justice française pour une gigantesque escroquerie présumée aux panneaux solaires qui a fait 4 000 victimes pour un préjudice estimé de 60 millions d’euros. Il fut le bras droit et le compagnon de Claude Bardin (aujourd’hui décédée), créatrice de la secte guérisseuse Vital Harmony citée dans les rapports parlementaires du 22 décembre 1995 et du 10 juin 1999.

Lire la suite