La face cachée du New Age

N° 131 - Septembre 2016



Effacer
UGS : BULLES-131 Catégorie :

Description

Pourquoi un numéro sur le New Age, alors que ce courant ferait aujourd’hui partie de notre culture et n’inquièterait que les « réactionnaires » qui refusent de vivre avec leur époque ?
Le constat de nos associations va justement à l’encontre de cette apparente «absence de problème », puisque une grande partie des situations difficiles qui nous sont rapportées relève de croyances et pratiques liées au Nouvel Age. Mais peu en ont conscience, car beaucoup n’en ont qu’une connaissance superficielle, qui ne permet pas de comprendre les risques potentiels, et d’exercer une réelle vigilance.
Présenté comme un âge nouveau pour l’humanité, le New Age apporterait enfin plus de sagesse, plus d’échanges entre les peuples, moins de guerres… et conduirait, grâce à la transformation des individus, à une nouvelle conscience faisant de notre terre, devenue un village planétaire interconnecté, un monde sans problème…

Utopie pour certains, mode passagère ou « fourre tout » d’idées fantaisistes pour d’autres, le projet du New Age, fondé sur des bases ésotériques et prenant le contrepied d’une culture occidentale marquée par l’humanisme et le rationalisme, est en réalité tout à fait cohérent et porteur d’une vision dogmatique et totalisante.
Par la multiplication des pratiques qui s’en inspirent, le New Age a ouvert un secteur économique qui ne cesse de se développer : consultations et stages autour du bien-être et du développement personnel, ventes d’appareils ou d’objets aux vertus diverses. C’est ainsi que se multiplient les « salons du bien être », cautionnés par des élus satisfaits de soutenir ainsi le développement économique local.
Il n’est évidemment pas dans notre propos de critiquer l’intérêt que l’on peut porter aux cultures, savoirs, traditions, religions, dont s’inspire le New Age. Mais il nous paraît essentiel de mettre en garde contre un engagement exclusif dans un projet dont on lira dans les pages qui suivent qu’il peut conduire à l’emprise sectaire et à de graves ruptures. La vigilance et le discernement s’imposent face à des propositions séduisantes dont l’idéologie sous-jacente est tue.

Sommaire : 

  • Éditorial
  • Le New-Age
  • Une pseudo-thérapie risquée – Témoignage
  • Femmes Internationales Murs Brisés, Chindaï – Que sait-on de ?
  • Adhésion au New Age : repérer des signes
  • La soirée « Liberté de pensée » de l’ADED
  • Revue de presse
  • À signaler

 

Bulles N°131, septembre 2016

Informations complémentaires

Support

Format Imprimé, Format Numérique