Reprise du procès de Jean-François Labrie

Débuté en octobre 2017, le procès du révérend et guérisseur de l’Église spirituelle Inter-foi de North Hatley (Québec) pour pratique illégale de la médecine a repris début juin. En décembre 2018, la Cour suprême du Canada avait rejeté la demande d’arrêt des procédures1.


Le révérend est accusé par le Collège des médecins de pratique illégale de la médecine, d’avoir émis des diagnostics et d’avoir prescrit des traitements. Pour étayer sa défense, il a effectué, dans la salle d’audience, une démonstration spirituelle de ses rituels avec apposition des mains, prières et utilisation d’eau bénite, de la terre sainte de Jérusalem et d’huile sainte. Il appelle ces rituels « la rédemption de l’âme ». Jean-François Labrie refuse le titre de guérisseur et déclare que « seul Dieu peut engendrer un processus aussi miraculeux qu’une guérison ». Son avocat a rappelé qu’il exerçait des soins spirituels bénévolement.

Après les plaidoiries des deux parties, le juge de la cour du Québec a mis le jugement en délibéré. Il rendra sa décision le 9 août 2019.

(Sources : Radio-Canada, 03.06.2019 & La Tribune, 05.06.2019 & 06.06.2019)

1. Lire sur le site de l’UNADFI, Nouveau revers pour Jean-François Labrie : https://www.unadfi.org/groupes-et-mouvances/nouveau-revers-pour-jean-francois-labrie/