Les Témoins de Jéhovah blâmés pour ne pas voir empêché un membre de tuer sa femme

Sean McGovern, coroner du comté de Warwickshire (Angleterre), a critiqué le manque d’action des Témoins de Jéhovah qui n’ont pas prévenu les autorités des intentions d’un de leurs membres d’assassiner sa femme.

Ronald Mowbray, un membre des Témoins de Jéhovah âgé de 82 ans, est accusé du meurtre de sa femme Ann qu’il a tuée dans son sommeil en la poignardant de 49 coups de couteaux. Âgée de 80 ans, vulnérable en raison de handicaps physiques, elle était, comme son agresseur, une fervente témoin de Jéhovah.

L’enquête ouverte après le meurtre, survenu en février 2020, a révélé que le retraité avait auparavant informé un membre éminent de sa congrégation de son plan meurtrier. Mais aucune mesure n’a été prise afin d’éviter le drame, déplore Sean McGovern qui a constaté que la communauté n’avait « aucune politique concernant la protection des adultes vulnérables », et craint « que de futurs décès surviennent à moins que des mesures ne soient prises ». Il ajoute cependant qu’en dépit des faits révélés par l’enquête, il ne parvient pas à savoir si la congrégation va adopter une nouvelle politique.

Ronald Mowbray qui devait être jugé prochainement, est décédé en prison en avril dernier. 

(Source : Daily mail, 05. 05.2021)

  • Auteur : Unadfi