Version imprimablePDF version

Que sait-on de ? Avatar

Mélange de Nouvel Âge, d’hindouisme et de Scientologie, Avatar, outre sa méthode de développement personnel, pratiquerait l’exorcisme pour guérir le cancer et le TDHA (Trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité).

Son fondateur, Harry Palmer est un américain qui, après plusieurs échecs personnels, prend ses premiers cours de Scientologie en 1972 avant d’ouvrir, et de diriger durant une quinzaine d’année, un « Center for creative learning », une succursale de l’organisation scientologue dans l’État de New York. Il quitte la Scientologie suite à un différend financier et se met à explorer d’autres systèmes de croyances pour finalement créer sa propre méthode de développement personnel. Son postulat de base est : « «je crée mes expériences en fonction de ce que je crois ». Selon lui, il suffit de changer de croyance pour changer de vie. En 1986, il fonde Avatar. Trois ans plus tard, son succès est tel que le groupe comptera 500 centres dans répartis dans 26 pays.

Le cours de base, d’une durée de six à neuf jours, a pour but de modifier la réalité personnelle en détruisant ses croyances gênantes. Les exercices censés amener à ce résultat ne sont pas sans rappeler ceux de la Scientologie. L’un d’eux appelé « procédure du maniement de la création » renvoie au vocabulaire de la Scientologie. Un autre consistant en la répétition de phrases types rappelle les séances d’audition scientologues.

Pour ceux qui souhaitent poursuivre au-delà, il existe plusieurs niveaux : les cours Master et « professionnels » « enseignés uniquement par des équipes de Star’s Edge, I’entreprise chargée de commercialiser la méthode ».

Avatar offre la possibilité de devenir formateur. Le dernier niveau, le cours Wizard, permet de gérer et d’étendre le réseau de Star’s Edge. « Le but du magicien est de transmettre la sagesse et de développer des individus puissants qui deviendront des centres d’influence sociale ». S’inspirant encore une fois de la Scientologie, lors d’un cours donné en 1991, Harry Palmer a révélé à ses élèves les plus avancés l’existence d’une coalition de peuples extraterrestres très avancés qui transmettraient son savoir à travers l’univers afin de sauver diverses civilisations de l’apocalypse. A l’image de ces extraterrestres, les étudiants feraient partie d’une élite dont la mission serait de sauver la Terre et d’apporter la paix, car eux seuls seraient en mesure d’utiliser le savoir resté à l’état de souvenir dans le cerveau humain. A condition de dépenser la somme substantielle de 15 000 euros.

Source : Entreprise et carrières n°387 - du 13 au 19 mai 1997


Posté le 16 Mai 2018

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 17 mai 2018