Violence

Posté le 10 juillet 2016

Un couple incarcéré pour dérives sectaires

Un ancien professeur de yoga et sa compagne, soupçonnés de violences physiques et sexuelles, écroués en avril dernier1, ont demandé à être libérés. Mais les éléments déjà recueillis par les enquêteurs font état de sujétion et d’emprise psychologique justifiant leur maintien en prison. Accusé de dérives sectaires, ce couple avait formé un groupe d’adeptes répartis entre deux centres, à Lizant (86) et à Aumagne (17).


Posté le 10 juillet 2016

Une communauté sectaire au sein de l’Église catholique

Selon une enquête menée par le bureau d’un procureur général péruvien, le fondateur de Sodalitium Christianae Vitae (SCV), , Luis Fernando Figari et une vingtaine d’autres membres de la communauté se sont rendus coupables de faits graves. Ils sont accusés par d’anciens membres d’abus sexuels et de mauvais traitements physiques, psychologiques et spirituels. Cinq d’entre eux ont également déposé une plainte pour enlèvement, agression et association de malfaiteurs. Ces abus « très graves » ont été commis entre 1983 et 1990.


Posté le 10 juillet 2016

Condamnation pour violences physiques

En Allemagne, un membre de la communauté des Douze Tribus a été condamné, le 21 juin dernier, par le tribunal d’Augsbourg (Bavière) à deux ans de prison pour violences physiques sur des enfants dont il était l’enseignant. L’une des victimes a reçu 30 coups de fouet pour ne pas avoir donné la bonne réponse à une question.


Posté le 10 juillet 2016

Le père de l’adolescent battu à mort plaide coupable

Bruce Leonard, le père de Lucas (19 ans) battu à mort au cours d'une séance de conseil de l'église Word of life Christian Church, a plaidé coupable devant la cour du comté d’Oneida pour sa participation à l’agression. Il a reconnu avoir fouetté l’adolescent et son autre fils Christopher, âgé de 17 ans, avec un câble électrique. Après deux jours de tabassage, Christopher a survécu mais Lucas a succombé à ses blessures.


Posté le 10 juin 2016

Le leader plaide coupable

Fred King, leader d’une communauté de Chatsworth Township (Ontario), l’Église restaurée de Jésus Christ, a plaidé coupable devant le juge de la Cour supérieure pour des accusations de voies de fait et d’agressions. « Le prophète » a reconnu avoir frappé des fidèles et humilié certains en les obligeant à se déshabiller devant toute la congrégation.


Posté le 10 juin 2016

Un leader incarcéré mais toujours actif

Jesus Morning Star (JMS) est un groupe sectaire sud-coréen fondé par Jung Myung seok. Solidement implanté en Australie (Sydney, Melbourne et Canberra), il recrute dans les universités et les centres commerciaux ; il cible les jeunes femmes, vierges de préférence. L’incarcération du leader pour viols depuis 2009 n’a pas interrompu les activités du groupe mais a permis à d’anciennes adeptes de témoigner sur ses agissements : viols, culte d’Hitler et maltraitances constituent les principales accusations.


Posté le 11 mai 2016

Aum aux Balkans

Le Monténégro a expulsé 58 membres de la secte apocalyptique japonaise Aleph, plus connu sous le nom Aum Shinrikyo. Ce groupe était constitué de 43 ressortissants russes, sept biélorusses, quatre japonais, trois ukrainiens et un ouzbeks. La police monténégrine a procédé à leur arrestation dans un hôtel près de Danilovgrad après avoir constaté que leurs visas n’étaient pas valides et recueilli des témoignages inquiétants.


Posté le 10 mai 2016

Mise à disposition des archives

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a annoncé la mise à disposition des archives sur la Colonia Dignidad, enclave du Chili fondée par un ancien nazi, dans laquelle des enfants furent victimes de tortures et d’abus sexuels. Ces archives concernent la période de 1986 à 1996 - les précédentes étant déjà dans le domaine public - réduisant ainsi de dix ans le délai de protection (30 ans).


Pages

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 février 2018