Version imprimablePDF version

Le groupe de développement personnel cache un groupe sectaire

Un article du New York Times accuse un groupe de développement personnel, NXIVM, d’être en réalité un mouvement sectaire. Cet article s’appuie sur des témoignages d’ex-adeptes et dépeint le fondateur comme un véritable gourou.


Plus de 16 000 personnes ont déjà suivi des cours d’épanouissement personnel dispensés par NXIVM, groupe fondé par Keith Raniere en 1998, basé à Albany, dans l’état de New-York et possèdant des implantations au Canada et au Mexique. Certains membres sont plus investis que d’autres et quittent leurs proches pour se consacrer au mouvement.


Le New York Times révèle le comportement sectaire du groupe basé sur une structure pyramidale. Un club d’entraide, exclusivement féminin, composé de « maitres » et d’ « esclaves », est présenté comme une « sororité » secrète comportant plusieurs cercles dirigé chacun par un « maitre » qui recrute six « esclaves », qui recruteront elles même d’autres « esclaves ». Pour être admise dans le groupe chaque femme doit fournir une photographie d’elle nue, ou un autre document compromettant susceptible d’être publié si elle révèle l’existence du groupe. Lors des cérémonies d’initiation elles se font tatouer au fer chaud les initiales de Keith Ranière. Pendant leur formation, les « esclaves » doivent respecter un certains nombres de règles sous peine de pénalités comme le jeûne forcé ou des châtiments physiques. D’anciens adeptes témoignent que Keith Raniere force les femmes à avoir des rapports sexuels avec lui. Revendiquant l’un des quotients intellectuels les plus élevés du monde, ce dernier se comporte comme un véritable gourou avec ces femmes.


Plusieurs femmes sont sorties du groupe malgré la peur de voir le gourou publier des documents sur elles. Elles comptent entreprendre des actions en justice.


Catherine Oxenberg, actrice de la série Dynastie, a vu sa fille changer après son entrée dans le groupe. Lorsqu’elle essayait de lui parler du mouvement la réponse était que c’était une expérience de renforcement du caractère. Les récents témoignages publiés dans le New York Times ont permis à l’actrice de parler de sa situation. Elle souhaite maintenant que la presse mette en exergue les agissements suspects du groupe et du gourou.

 

(Sources : New York Times, 18.10.2017 & Businiess Insider, 18.10.2017 & Pure People 26.10.2017)

 


Posté le 14 Novembre 2017

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 22 février 2018