Articles récents

Posté le 14 mars 2017

Nouvelle Médecine germanique

La cour administrative de Francfort a rejeté la réinscription de Ryke Geerd Hamer à l’Ordre des médecins.


Sa radiation, intervenue en avril 19861,2, avait été motivée par la préconisation, pour le diagnostic et le traitement de patients atteints d’un cancer, de sa méthode « Nouvelle médecine germanique » au détriment des traitements habituels recommandés par la médecine officielle.


Posté le 14 mars 2017

Le procès d’une pseudo-thérapeute

Le 20 février dernier a eu lieu devant la 1ere chambre correctionnelle de Paris, le procès d’une kinésithérapeute, Marie Catherine Phanekam, jugée pour abus de faiblesse. Elle s’improvisait thérapeute et « coach » auprès de personnes cherchant de l’aide dans un moment difficile de leur vie. Ce procès a mis en exergue l’utilisation d’une méthode d’emprise : les faux souvenirs induits1.


Posté le 14 mars 2017

Risques sectaires pour les personnes âgées

Le secteur des personnes âgées est un terrain propice à l’infiltration de mouvements à caractère sectaire. Le risque n’est pas tant de voir un ancien rallier un mouvement « d’hurluberlus » selon un scenario ancré dans l’imaginaire collectif. Il s’agit davantage du risque d’emprise mentale, du risque de voir un groupe ou un individu commettre des actes préjudiciables à l’encontre d’une personne vulnérable. Ce risque encore mésestimé et méconnu doit être atténué au quotidien.


Posté le 13 mars 2017

Une multinationale sectaire

Malgré les nombreuses critiques portées à son encontre, le mouvement Dahn Yoga, également connu sous le nom de Body & Brain (Corps et esprit) depuis 2005, a annoncé la création en Nouvelle Zélande d’un « village de la Terre » dans le Northland.


Les enquêtes menées par les magazines Forbes et Rolling Stone au sein du groupe ont révélé des dérives à caractère sectaire, dérives qui, semble-t-il, n’ont, jamais eu d’écho.


Posté le 13 mars 2017

Quand secte et entreprise font bon marché

Le dirigeant sud-coréen de Samsung, Lee Jae-yong a été placé le 16 février dernier en détention dans une affaire de corruption qui secoue le pays. Derrière ce scandale se cache un groupe sectaire qui entretiendrait une relation étroite avec la présidente sud-coréenne Park Geun-hye.


Pages

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 23 mars 2017