logo unadfi
Accueil  > Groupes et mouvances > Coeur douloureux et immaculé de Marie > L’influence d’autres mouvements sectaires

L’influence d’autres mouvements sectaires

Coeur douloureux et immaculé de Marie

<  Retour | Imprimer 

L’Ordre de Saint-Charbel

Le lien entre Juliano Verbard et la secte, l’Ordre de Saint-Charbel, a été clairement établi.

Son « sulfureux » gourou, William Kamm, alias « Little Pebble » ou « Petit Caillou » a été condamné en Australie pour agressions sexuelles sur mineur. Tout comme Juliano Verbard, il se vantait de voir la Vierge chaque mois…

Des gendarmes ont découvert un échange épistolaire dans lequel William Kamm affuble Juliano Verbard de différentes appellations : « son petit prophète », son « petit Abraham du Nouvel âge »…

Amour et miséricorde

Un autre lien a été établi entre Juliano Verbard et la communauté religieuse installée près de Dijon, « Amour et Miséricorde ». Dès 2003, Juliano y aurait effectué « un voyage initiatique ». La gourelle, Eliane Deschamps, alias la « Petite Servante » prétend, elle aussi, que la Vierge lui apparaît chaque mois, mais le 15.

La communauté a reçu la visite des gendarmes le 11 avril 2012. Les enquêteurs de la section de recherche de la gendarmerie de Dijon (Côte d’Or) avaient alors procédé à une série de gardes à vue. Aujourd’hui, seul un membre de la communauté a été mis en examen par un juge d’instruction dijonnais : Bernard D., secrétaire général qui fait office à la fois de « porte-parole » et de « frère spirituel ». Ancien scientologue, il est soupçonné d’abus de faiblesse.

Alertée dès 2002 des agissements de ce groupe, la Miviludes avait envoyé une délégation au mois de décembre 2008. A l’époque, la communauté était regroupée à Chaussin dans le Jura. Dans son rapport annuel 2008, la Miviludes expliquait avoir profité de la période 2004-2008 pour recueillir « un nombre important de témoignages concordants » mettant en cause Eliane Deschamps. « Les faits dénoncés soit par les familles et l’entourage, soit par d’anciens membres ou sympathisants, se caractérisaient notamment par une forte emprise exercée sur des personnes qui étaient malmenées, humiliées, parfois épuisées physiquement […], par des ruptures souvent violentes et sans appel avec le milieu familial […], voire par des demandes financières exorbitantes de la part de la fondatrice ». De son côté, l’UNADFI, dans le n°94 de sa revue « Bulles » consacrait son éditorial et un article à « Amour et Miséricorde ».

A la suite de la visite de la Miviludes, « Amour et Miséricorde » s’était auto-dissoute. Mais aujourd’hui encore, une dizaine de personnes vivraient à Petit Noir dans le Jura.

Marie-Jeanne a un fils qui se trouve dans cette communauté depuis dix ans. Elle fait partie de l’ADER (Association pour le dialogue et la réconciliation) qui regroupe 150 adhérents ayant un ou plusieurs membres de leur famille dans la communauté. Pour Marie-Jeanne, les similitudes entre « Cœur Douloureux et Immaculé de Marie » et « Amour et Miséricorde » sont « flagrantes » : « ce sont les mêmes gestes, les mêmes techniques, les mêmes prières » et le même discours.


Source : LeParisien.fr, Timothée Boutry, 14.05.2012 & Zinfos974.com, Julien Delarue, 25.05.2012


retour haut de page  Retour en haut de page

http://www.unadfi.org est motorisé par spip 3.0.5 [19905] associé à des squelettes spip Rizom