Version imprimablePDF version

Comme dans une secte

Stephanie Wittschier croyait aux Illuminati et aux chemtrails1. Elle y croyait tant qu’elle a essayé de convertir des personnes à ses croyances via internet. Puis le doute s’est installé. Elle a ouvert une page Facebook et un compte Twitter sur lesquels elle tente aujourd’hui de mettre en garde contre les théories du complot. Elle n’imaginait pas qu’elle subirait les foudres de ceux qui les font vivre, comparant leurs pratiques à celles d’un mouvement sectaire.


Le voyage de Stephanie Wittschier à travers le monde des théories du complot a commencé après avoir vu un documentaire sur les prétendues incohérences des attentats du 11 septembre. Elle a immédiatement été captivée par tous les sites conspirationnistes. S’enfermant dans ces théories, elle évitait avec soin les débats contradictoires. Elle ne supportait plus que ceux qui partageaient ses convictions. Avec eux, elle fréquentait les mêmes sites, les mêmes forums. Les autres étaient des moutons, des gens au service du « système » ; son devoir était de les initier.


Du jour au lendemain, faisant appel à son esprit critique, elle a fini par renoncer à toutes ces croyances. Grâce à de nombreuses recherches, elle s’est rendu compte qu’elle avait consacré beaucoup de temps et d’argent pour faire d’elle une « imbécile ». Elle est retournée sur les anciens sites et forums pour faire part à ses anciens « amis » de sa prise de conscience. En retour, elle a reçu des réponses agressives, s’est fait insulter, accusée d’être devenue un agent de « l’autre côté, l’élite dirigeante ». Elle a même reçu des menaces de mort.
Lorsque Stephanie Wittschier s’est rendu compte qu’on avait piraté son ordinateur, elle a pris conscience que cette communauté d’internautes conspirationnistes très fermée, réglementée et hiérarchisée, était comme une secte. Ces acteurs de la théorie du complot tentent de recruter de nouveaux membres via des vidéos sur YouTube dans lesquelles ils interprètent les images. Ils donnent l’impression de donner des explications raisonnables, cohérentes et même scientifiques à des théories infondées et irrationnelles. Ils créent un cercle duquel sont exclus tous ceux qui ne partageraient pas leurs convictions.


Bernd Harder, journaliste et porte-parole du GWUP (Société pour l’étude scientifique des parasciences) a étudié scientifiquement et tenté de démystifier les phénomènes comme les chemtrails. Pour ce spécialiste, ces théoriciens du complot qui « se décrivent comme un mouvement mondial », représentent une menace potentielle. Ils commencent par se couper de la réalité et deviennent rapidement radicaux et agressifs. L’intensité de la radicalisation est proportionnelle à la prétendue dangerosité de la croyance.


(Source : Vice, 21.04.2016)


1- [Les chemtrails sont les traînées blanches de condensation créées par le passage des avions. Des théoriciens du complot avancent qu’elles seraient composées de produits chimiques, délibérément répandus en haute altitude par diverses agences gouvernementales, pour des raisons dissimulées au grand public.]


Posté le 10 Mai 2016

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 novembre 2017