Version imprimablePDF version

Télévangéliste et charlatan

Le Peter Popoff Ministries avait promis des remèdes miracles pour vaincre le cancer à un homme qui n’y a pas survécu. Son fils Steve Lyles a retrouvé des lettres adressées par son père au Peter Popoff Ministries dans lesquelles il décrivait son désespoir.


Fondé par le télévangéliste américain Peter Popoff, le Peter Popoff Ministries promeut de l’eau miraculeuse et d’autres objets censés guérir ou améliorer des situations financières difficiles. Il prétend également pouvoir guérir et affirme que si le malade envoie suffisamment d’argent, il peut parler avec Dieu par l’intermédiaire d’une ligne téléphonique miracle et ainsi aider à la guérison. Le père de Steve Lyles a été la victime de cette supercherie. Contre de l’argent, il a reçu un gant en plastique et une bourse d’argent. Pour guérir il devait se frotter le corps avec ce gant et renvoyer de nouveau de l’argent.


Au milieu des années 1980, Peter Popoff faisait déjà face à des nombreuses plaintes et accusations de charlatanisme, et l’entraînant dans une faillite dont il refit surface dans le courant des années 1990.
Steve Lyles estime que Popoff cherche des personnes fragilisées en fin de vie pour leur soutirer d’importantes sommes d’argent. John Masterson du bureau d’éthique commerciale confirme que des charlatans comme Popoff cherchent des personnes vulnérables et espèrent que ces dernières n’étudient pas en profondeur les propositions miracles qui leur sont faites. Il conseille aux personnes tentées par de tels produits de faire des recherches en amont et de bien réfléchir.


(Source : Fox 17, 05.01.2018)


Posté le 12 Février 2018

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 février 2018