Version imprimablePDF version

Sous l’emprise de Charles Manson

Après 47 ans de silence sur son expérience au sein de la Famille, Diane Lake a décidé de témoigner dans un livre sorti aux États-Unis le 24 octobre 2017.

 

En 1967, récemment émancipée par ses parents, elle est âgée de seulement quatorze ans lorsqu’elle rencontre Manson lors d’une fête. Elle est isolée, en manque d’affection, et Manson détecte immédiatement ses faiblesses et l’attire dans la Famille. « Il était extrêmement intelligent. J’avais besoin d’amour et d’affection […] et il a perçu cela dès le départ » dit-elle.


Elle restera pendant deux ans dans le groupe et malgré l’accentuation de la paranoïa et la violence de Manson, sa fidélité au gourou n’a cessé de croître, jusqu’aux 9 et 10 août 1969, dates des sept meurtres perpétrés par d’autres membres du groupe.


Non impliquée dans les crimes et libérée de l’emprise de Manson, elle témoignera un an plus tard lors du procès. Elle se rappelle que beaucoup des femmes qu’elle considérait comme des amies lorsqu’elle vivait dans la Famille, soutenaient Manson tout au long de son procès.


(Source : People.com, 18.10.2017)


Posté le 13 Novembre 2017

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 février 2018