Version imprimablePDF version

Les procureurs persistent

En Pennsylvanie, un juge a déclaré qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves pour accuser Rowland Foster, chef de Faith Tabernacle Congregation d’être responsable de la mort de sa petite-fille décédée d’une pneumonie faute de soins1. Les procureurs ont déclaré qu’ils essayeraient néanmoins d’amener de nouveau le révérend devant la justice.


Née au sein de la Faith Tabernacle Congregation dont son grand père est révérend, Ella Foster est décédé à l’âge de deux ans des suites d’une pneumonie. Bien que le juge ait déclaré l’insuffisance de preuves, les procureurs tiennent le révérend pour responsable. Ils l’accusent de ne pas avoir signalé les abus envers les enfants de sa congrégation alors que la loi oblige les leaders de groupe religieux à le faire.


Pour les procureurs, le révérend n’a pas fourni de soins médicaux à la petite fille alors qu’il était évident pour une personne raisonnable qu’elle en avait besoin. Le médecin légiste ayant autopsié le corps a certifié qu’Ella aurait pu survivre à la maladie.


(Source : The Associated Press, 20.04.2017)


1.Lire sur le site de l’UNADFI, Un pasteur mis en cause : http://www.unadfi.org/groupe-et-mouvance/un-pasteur-mis-en-cause


Posté le 22 Mai 2017

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 17 mai 2018