Version imprimablePDF version

Le processus de radicalisation : témoignages

Vulnérabilité


La radicalisation touche bien souvent des jeunes vulnérables, en perte de repères, en rupture avec leur environnement, en situation d’isolement.


« Je n'allais pas bien, j'étais mariée, j'avais un enfant, un travail, mais je ressentais un grand vide en moi. »
(Source : « Témoignage : Sophie, 33 ans, revenue de l'enfer de Daech », Elle, 10.01.2016)


Séduction


Même si lnternet est à la fois un média favorisant la propagande et un espace de socialisation, le recrutement se fait toujours via un contact humain.
 

« Un jour où je ne me sentais pas très bien, j'ai laissé sur ma page Facebook un message disant que j'aimerais pouvoir me faire pardonner toutes mes bêtises. Là, des gens m’ont ajoutée dans leurs amis et puis ils sont venus me parler. Ils sont arrivés tout seuls, très vite. Comme j'avais écrit que je souhaitais devenir infirmière, ils m'ont dit que je pouvais venir aider en Syrie, pour faire de l'humanitaire, et qu'il n'y avait rien de mieux au monde que de se faire pardonner au Sham [le Levant, où se trouve la Syrie,ndlr]. »
(Source : « Léa, 15 ans : "Ils nous demandent de faire des attentats en France" », L’Obs, 01.10.2014)

 

Lire la suite en pdf 


Posté le 23 Mars 2017

Mots clefs : 

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 15 février 2018