Version imprimablePDF version

Le boom des églises évangéliques au Brésil

Malgré les nombreux scandales financiers qui les entachent, les églises évangéliques connaissent un succès phénoménal au Brésil. Dans un pays touché par la pire crise économique de son histoire, les gens se tournent vers l’espoir d’un enrichissement personnel promis par l’évangile de la prospérité, croyance pentecôtiste selon laquelle des actions telles que le don et la prière peuvent mener à la richesse.


Tout comme aux Etats-Unis, les pasteurs pentecôtistes représentent le modèle de la réussite. Ils n’éprouvent aucun scrupule à s’enrichir grâce aux dons de leurs fidèles et à la vente de produits dérivés, comme Silas Malafaiai, richissime pasteur de l’Assemblée de Dieu dans la Victoire du Christ qui compte 4 000 fidèles. Selon lui, « les pasteurs devraient être indemnisés en fonction de la taille de leurs ministères ».


L’évangile de la prospérité s’est répandu rapidement dans les quartiers pauvres au détriment du catholicisme en forte perte de vitesse dans le pays. Aujourd’hui un quart de la population brésilienne est pentecôtiste et son poids politique est devenu si important qu’il est mis à contribution pour faire avancer leurs valeurs conservatrices (refus de l’avortement, pression contre les droits des homosexuels). En 2015, un sondage a classé l’Eglise Universelle du Royaume de Dieu (Eurd) comme cinquième institution la plus influente du Brésil, au-dessus de la présidence. L’actuel maire de Rio qui est un évêque de l’Eurd n’est autre que le neveu d’Edir Macedo, le fondateur de l’Eurd.


Cependant, d’autres branches du protestantisme ne voient pas l’évangile de la prospérité d’un bon oeil, comparant les promesses d’enrichissement personnel à la vente des indulgences par l’Eglise catholique au 16e siècle (le commerce des indulgences fut le déclencheur de la Réforme protestante).


Les églises pentecôtistes quant à elles ont décidé de se démarquer les unes des autres en faisant étalage de leurs richesses et de leur pouvoir. Sur ce terrain, c’est l’Eurd qui l’emporte avec l’ouverture en 2014 à Sao Paulo d’un complexe immobilier somptueux, comportant un auditorium de 12 000 places, ainsi que son propre service de sécurité. Censée être une reconstitution du temple de Salomon, cette construction justifierait également la richesse de l’Eurd qui, « comme Salomon, a reçu de Dieu la sagesse et la richesse ». Cette ostentation sert aussi à faire oublier les scandales financiers qui ont éclaboussé Edir Macedo. En 1992, il a été condamné pour charlatanisme ; son église est également soupçonnée d’avoir siphonné des millions de dollars destinés à la charité. Macedo n’est pas le seul prédicateur à avoir maille à partir avec la justice. Les pasteurs de l’Eglise apostolique du Christ réincarné ont été condamnés en 2007 pour blanchiment d’argent aux États-Unis. En 2017, Eduardo Cunha, un éminent pentecôtiste et homme politique de premier rang au Brésil a été condamné à la prison ferme dans une affaire de corruption.


(Source : The Washington Post, 31.11.2017)


Posté le 11 Décembre 2017

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 22 février 2018