Version imprimablePDF version

La Watchtower fait tout pour ne pas payer

Le 11 octobre 2017, la Watchtower Bible Tract Society a comparu devant la cour d’appel de l’État de Californie afin de faire lever l’amende quotidienne de 4 000 dollars à laquelle elle a été condamnée en 2016. Elle avait refusé de remettre des documents aux avocats d’Osbaldo Padron, une victime qui avait porté plainte pour abus sexuel.


Osbaldo Padron, ancien paroissien de la congrégation de Linda Vista (Californie) est l’une des sept victimes de Gonzalo Campos, un Ancien. Campos qui a admis avoir agressé sexuellement sept enfants entre 1982 et 1999 n’eut pour seule sanction qu’une exclusion de quatre ans, levée en 1999 par les instances dirigeantes qui avaient jugé qu’il ne représentait plus un danger pour la communauté.


En 2010, cinq victimes ont intenté un procès contre la Watchtower, lui reprochant d’avoir autorisé Campos à servir comme Ancien tout en connaissant les faits dont il s’était rendu coupable. Un règlement à l’amiable a été trouvé en 2012.


Mais en 2013 deux autres victimes, Osbaldo Padron et José Lopez, ont porté plainte à leur tour.


C’est à la suite de cette dernière plainte que la Cour supérieure de San Diego a condamné la Watchtower à payer 13,5 millions de dollars pour avoir refusé de remettre des documents internes démontrant que l’Église était informée d’abus sexuels non dénoncés. La Watchtower fait appel de cette décision, et en 2016 la cour supérieure de San Diego a commué l’amende de 13,5 millions de dollars en amende quotidienne de 4 000 dollars. Une nouvelle fois, les Témoins de Jéhovah ont interjeté appel devant une autre cour. Le juge en charge de l’affaire n’a pas caché son agacement et reproche aux Témoins de Jéhovah de ne pas savoir ce qu’ils veulent car ils ont déjà obtenu deux décisions en leur faveur dans cette affaire. La cour a 90 jours pour rendre son verdict.


(Source : San Diego Reader, 12.10.2017)


Posté le 13 Novembre 2017

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 17 mai 2018