La scientologie : laboratoire du futur

Le politologue Paul Ariès apporte une réflexion approfondie sur l'idéologie scientologue et sur sa finalité opposée à la démocratie. Il assimile la secte à ''une machine de guerre contre l'humanisme et contre le pacte républicain''. Refusant les faiblesses humaines et les faibles, la scientologie souhaite normaliser l'individu grâce à un ensemble de techniques censées le rendre plus performant. L’" homo novis" que veut créer ce laboratoire, est la caricature d’un futur dont certains caractères, déjà présents, sont grossis jusqu’à l’absurde dans la scientologie : un homme nettoyé de tout complexe, parfaitement adapté à la tâche qui lui est assignée, réduit à son rendement et à sa valeur marchande. Ce discours semble être apprécié par les entreprises qui sont nombreuses à faire appel aux services de la secte. La scientologie n’est pas seule à œuvrer dans ce but, mais elles est la seule à exiger pour cette technique le statut de religion.
Cet ouvrage est une mine d’informations provenant principalement de la scientologie elle-même. Une des grandes difficultés rencontrées l’auteur est caractéristique : ‘’la scientologie […] pratique la réécriture systématique de sa propre histoire’’, certains textes imprimés, encore en circulation, ne sont pas seulement abandonnés, mais ‘’censés ne jamais avoir existé’’.

 
Auteur : 
ARIES Paul
Editeur : 
Editions Golias, 01.01.1998. - 477 p.
Tags : 
Date de publication : 
Mercredi, 25 Octobre, 2006

Copyright © 2006 UNADFI. Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Les mentions légales - Les conditions générales d'utilisation - Les conditions générales de vente

 

Association reconnue d'utilité publique, agréée par les Ministères de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports, membre associé de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

Dernière modification le 17 mai 2018